AccueilACTUALITESFaits divers / JusticeLa gendarmerie du Rhône s'inquiète des effets pervers de la série Squid Game

Prévention - Sécurité La gendarmerie du Rhône s'inquiète des effets pervers de la série Squid Game

La gendarmerie a lancé une campagne visant à alerter les parents des dérapages éventuels que pourraient entraîner la série à succès de Netflix dans les cours de récréation.
La gendarmerie du Rhône s'inquiète des effets pervers de la série Squid Game
Netflix - Scène de la série Squid Game.

ACTUALITESFaits divers / Justice Publié le ,

La série sud-coréenne, qui est en passe de battre des records d'audience dans le monde, menacerait-elle la sécurité de nos enfants ? C'est en substance ce que semble craindre la gendarmerie du Rhône qui mène, depuis plus d'une semaine, une campagne de prévention sur les réseaux sociaux. Selon la publication, "des comportement violents inspirés de Squid Game ont été observés dans des écoles de pays frontaliers."

C'est ce qui est arrivé dans la région de Charleroi, en Belgique, à l'école d'Erquelinnes. Deux enfants en larmes ont affirmé avoir été frappés parce qu'ils avaient pardu à " un, deux, trois, soleil ". Un scénario similaire à celui de la série de Netflix où des personnages sans le sou jouent à des jeux d'enfants pour gagner de l'argent, mais s'ils perdent, ils sont abattus. 

Certes, la série est interdite aux moins de 16 ans. Mais comme le rappelle la gendarmerie, "nos enfants savent contourner les interdictions". 

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?