AccueilACTUALITESEconomieLa Ferme de Collonge va reprendre le site de Candia

La Ferme de Collonge va reprendre le site de Candia

Le directeur général de Candia l'annonçait lui-même dans les colonnes du Patriote la semaine dernière.

ACTUALITESEconomie Publié le ,

Après la fermeture programmée avant la fin du mois de janvier, la laiterie Marguerite située à Arnas sera revendue à La Ferme de Collonge. "C'est quasiment fait, la vente devrait avoir lieu en février", confirme Pascal Bauer, à la tête de cette entreprise familiale créée dans l'Ain en 1979 et basée à Francheleins (Ain).
Spécialiste de la production et du négoce de volailles, gibiers, porcs plein air, viande de boucherie et charcuterie maison, La Ferme de Collonge s'appuie sur six parcs et 140 hectares au total consacrés à l'élevage (Francheleins, Savigneux, Avenas…), quatre magasins à Villefranche, Crèches-sur-Saône, Mâcon et Francheleins, sans compter une présence importante sur les marchés de la région. L'entreprise emploie une cinquantaine de personnes.

Des idées à la pelle

Que veut faire La Ferme de Collonge du site de l'ex-coopérative laitière du Beaujolais?? Pascal Bauer ne manque ni d'idées ni d'ambition. "L'objectif est d'installer un atelier de fabrication "viande et charcuterie", de recréer un atelier de transformation "fromage blanc", mais aussi "fromage sec" et "fromage fort". Le tout en s'entourant de gens compétents en la matière", souligne M. Bauer, dont le deal avec Candia inclut la reprise de cinq salariés. Un magasin devrait également ouvrir ses portes, "et pourquoi pas un petit espace dégustation avec tous nos produits". La piste d'une mini-ferme à l'arrière du bâtiment est aussi évoquée. "Il n'y aura pas de produits en libre-service, pas de sous-vide ou très peu. Socialement et écologiquement c'est très mauvais et ça ne correspond pas à nos valeurs", précise-t-il.
Pascal Bauer n'aura cependant pas besoin de l'intégralité de ce vaste site industriel pour développer son projet. "Nous pensons exploiter environ 1?000?m2, en façade, et mettre les 4?800?m2 carrés restants à la location", explique-t-il, enthousiaste à l'idée de s'installer à Arnas : "Il existe un potentiel énorme, en bordure de cet axe routier européen. Entre Paris et le sud ou les stations de sport d'hiver, la région fait figure d'étape. Si à l'avenir une toute petite partie des gens sortaient de l'autoroute pour venir chez nous, cela serait déjà énorme en terme de développement pour la Ferme de Collonge. Et si des producteurs de vins du Beaujolais étaient intéressés par ce projet, il y aurait vraiment de la place pour eux dans cette aventure. Je suis ouvert à toutes propositions !", déclare Pascal Bauer. L'appel est lancé.

Julien Verchère

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?