AccueilCOLLECTIVITESLa CCSB récompensée pour sa mutualisation et son campus connecté

La CCSB récompensée pour sa mutualisation et son campus connecté

Une nouvelle fois, la collectivité territoriale s'est distinguée par ses innovations et initiatives aux trophées des territoires 2022.
Malik Hechaïchi, Jacky Ménichon, Nathalie Tissier-Chaveau et Stéphane Bonna.
©Viviane Gobert - Malik Hechaïchi, Jacky Ménichon, Nathalie Tissier-Chaveau et Stéphane Bonna.

COLLECTIVITES Publié le ,

Jacky Ménichon, président de la Communauté de communes Saône Beaujolais (CCSB), se dit "très fier" et "très heureux" de l’obtention de ce trophée des territoires 2022 qui récompense au niveau national la mutualisation des services de la CCSB et de la commune de Belleville-en-Beaujolais, ainsi que leurs actions. "C’est plutôt flatteur et ça confirme que ce choix ancien était pertinent, ajoute-t-il. Ça fonctionne parfaitement et fait faire des économies à la communauté, environ 30 % en frais de personnel et de structures."

Cynthia Gissot, responsable du service communication, estime pour sa part que cette mutualisation apporte également du bien-être aux agents. Ce choix politique et structurel a été candidaté dans la catégorie de l’innovation.

Le Campus connecté, "un axe fort pour l'égalité des chances"

À son actif, on peut compter le Campus connecté, dont le maire de Belleville, Frédéric Pronchéry, se dit toujours "très content", tout comme Malik Hechaïchi, maire délégué et Stéphane Bonna, adjoint à la vie scolaire, périscolaire et jeunesse, ravis de voir cette récompense partagée entre l’équipe municipale et les agents de la collectivité.

Le dernier l’affirme, très fier : "C’est un axe fort du projet politique pour l’égalité des chances. Mais si les politiques le portent, il est mené à bien par les tuteurs Jean-Paul, Cécile et Marjolaine qui font un travail remarquable. Il a beaucoup de sens et va finalement plus loin que prévu". Normalement, le travail des municipalités est axé sur l’éducation primaire et les maternelles, mais à la rentrée, le volet périscolaire se veut plus intelligent et productif en y associant plus les associations pour qu’il soit plus éducatif.

50 étudiants espérés

Maintenant la commune va aussi beaucoup plus loin avec le Campus connecté en s’intéressant à la reconversion professionnelle, toujours dans l’optique de bien accompagner les citoyens. Mais cela demande de la souplesse, avec beaucoup de changements structurels connus en trois ans où le campus a connu trois hébergements différents, en attendant le définitif. Néanmoins, il s’avère payant avec un prix attribué, le deuxième pour le campus et, sur neuf étudiants inscrits, 100 % de réussite à l’issue de la première année, ce qui est rare.

Huit étudiants y ont fait leur rentrée cette année, et huit autres sont attendus, ce qui portera le nombre des étudiants à seize. C’est une montée en puissance raisonnable pour atteindre l’effectif de 50 espérés d’ici les cinq premières années d’existence.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 22 septembre 2022

Journal du22 septembre 2022

Journal du 15 septembre 2022

Journal du15 septembre 2022

Journal du 08 septembre 2022

Journal du08 septembre 2022

Journal du 01 septembre 2022

Journal du01 septembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?