AccueilL' étudiante du Val de Saône assassinée en Autriche victime d'un tueur en série ?

L' étudiante du Val de Saône assassinée en Autriche victime d'un tueur en série ?

Lucile Klobut, originaire de Saint-Bernard, avait été retrouvée morte en janvier 2014 en bordure d'une rivière.
L' étudiante du Val de Saône assassinée en Autriche victime d'un tueur en série ?
D.R. - Lucile Klobut avait 20 ans.

Publié le ,

Trois ans après les faits, l'enquête sur le meurtre d'une étudiante du Val de Saône en Autriche connaît un véritable rebondissement. En janvier 2014, le corps de Lucile Klobut avait été retrouvé sur les berges de la rivière l'Inn, à Kufstein.

La jeune femme avait été sauvagement agressée, l'autopsie démontrant que le décès avait été causé par de violents coups portés à la tête.

Originaire de Saint-Bernard et scolarisée à Lyon dans une école européenne de commerce, Lucile Klobut étudiait depuis quatre mois dans cette petite ville du Tyrol de 17 000 habitants, à deux pas de la frontière allemande.

La presse autrichienne révèle ce jeudi de nouveaux éléments dans l'enquête. Et une piste plus que sérieuse mène en Allemagne, à deux pas de la frontière française. La police et le parquet autrichiens ont annoncé que l'homme qui a tué Lucile Klobut en Autriche en janvier 2014 a récidivé en novembre dernier, tuant un joggeuse en Allemagne.

UN TUEUR EN SERIE ?

Les policiers ont établi un lien formel entre le meurtre de la jeune Française âgée de 20 ans et celui en novembre d'une joggeuse de 27 ans à Endingen près de Fribourg, une affaire ayant connu un grand retentissement dans la région.

Le Parisien évoquait même alors un lien avec un autre meurtre, ce qui accréditerait l'hypothèse de la présence d'un tueur en série.

"Les analyses de traces d'ADN relevées sur les deux scènes de crime ne laissent aucune place au doute quant au fait que les deux jeunes femmes ont été tuées par un même homme", a déclaré Hansjörg Mayr, un porte-parole du parquet autrichien, lors d'une conférence de presse.

Les enquêteurs ont également relevé des similitudes dans le mode opératoire des deux crimes, notamment l'utilisation d'un objet contondant.

Julien VERCHERE

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?