AccueilVILLEFRANCHEÇa bouge dans l'aggloL'Eden aligne ses tarifs sur le Rex et les 400 Coups

L'Eden aligne ses tarifs sur le Rex et les 400 Coups

Quelles sont les raisons pour lesquelles le cinéma Eden a rejoint l'ADECSE ? "Il y a quelque temps déjà que l'exploitante voulait cesser son activité mais il aurait fallu licencier le personnel.

VILLEFRANCHEÇa bouge dans l'agglo Publié le ,

Quelles sont les raisons pour lesquelles le cinéma Eden a rejoint l'ADECSE ?

"Il y a quelque temps déjà que l’exploitante voulait cesser son activité mais il aurait fallu licencier le personnel. Hypothèse qu’elle voulait absolument éviter. C’est tout à son honneur. Nous étions donc en pourparler avec elle depuis plusieurs mois pour la reprise de ce cinéma. Nous ne pouvions être que l’unique interlocuteur dans cette transaction car, avec notre projet de multiplexe, aucun exploitant ne pouvait prendre le risque d’investir et de fermer deux ou trois ans plus tard avec l’arrivée de celui-ci. Il aurait vraiment été dommage pour Villefranche que ce cinéma situé rue Nationale ferme ses portes."

Quels sont les avantages ?

"La communication devrait être groupée. La programmation sera réalisée plus logiquement selon les identités des sites. Les opérations promotionnelles seront faites en cohésion."

La politique tarifaire pour l'Eden va-t-elle changer ?

"Elle sera plus souple. A l’image de ce que nous pratiquons déjà au Rex et aux 400 Coups. Chèques et CB acceptés, réductions pour les plus de 60 ans, étudiants, demandeurs d’emploi, moins de 12 ans, etc. Surtout, la carte abonnement dix places à 4,70 euros sera acceptée aussi à l’Eden. Nous comptons beaucoup sur cet aspect pour créer une synergie."

Où en est le projet du multiplexe ?

"Nous sommes toujours en bon contact avec la municipalité qui nous soutient en tant "qu’opérateur historique" et qui doit nous mettre en contact avec l’aménageur du site Monplaisir-Quarantaine. Celui-ci doit être choisi et validé par les soins de la mairie à la fin du mois. Après quoi, nous pourrons mettre en œuvre l’avancement de ce multiplexe."

Les trois cinémas seront-ils associés ?

"Bien sûr, c’était aussi une des conditions préalables. Ce projet est mené en cohérence, ainsi les trois cinémas actuels continuent leur exploitation normale. Le jour de l’ouverture du multiplexe, les cinémas Eden et Rex cesseront leur activité et les employés passeront sur ce nouveau site. Les 400 Coups pourront continuer leur travail spécifique de cinéma Art et essai en centre-ville. C’est la solution idéale pour éviter la casse sociale et une concurrence frontale puisque ce sera la même enseigne qui participe à tout le processus."

Propos recueillis par Laurence Chopart

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?