Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhône

L'Afrique en mosaïque : le nouvel espace du Parc des Oiseaux a ouvert ses portes

le - - Idées balades

Le Parc des Oiseaux ouvre au public, ce samedi, un espace dédié à l'Afrique. L'occasion d'admirer 304 oiseaux et 41 espèces dans un environnement où les cinq écosystèmes africains sont représentés.

Le projet le plus important jamais conduit au Parc des Oiseaux est sur le point de devenir concret. L'ouverture pour le public du nouvel espace africain a lieu ce week-end. L'Afrique en mosaïque, c'est 304 oiseaux de 41 espèces différentes en exposition dans un parc de trois hectares.

Ce parc se veut représentatif de la diversité des écosystèmes africains. C'est pourquoi l'espace se divise en cinq parties, d'où la dénomination de mosaïque.

Ainsi, les visiteurs font le tour de l'Afrique et de ses paysages en voyageant à Madagascar, dans la savane ou les prairies herbeuses avec, à la fin, la découverte de deux individus Messager Sagittaire, dit serpentaire.

L'île de Madagascar

La visite du site africain commence par la découverte de l'avifaune malgache où le Pigeon de Madagascar ou le Foudi rouge se pavaneront dans un décor reconstitué à la perfection. Pour (re)créer Madagascar, le Parc ajoutera des lémuriens , qui seront présents à partir du 19 mai.

La grande volière africaine

Les visiteurs sont ensuite mis en contact avec les oiseaux dans une volière de 3 000 mètres carrés qui met en scène le milieu tropical subsaharien. Entre autre, des Spatules d'Afrique, des Cigognes d'Abdim, des Becs-ouvert et des hérons goliath cohabitent dans cette volière où ils peuvent faire ce qu'ils veulent.

Le Parc prévoit aussi de laisser une place aux flamants roses ou nains. Présents dans la nature en Afrique, ils occupent une lagune dans l'espace africain.

La prairie

Vont se côtoyer dans cet espace, des espèces terrestres comme le Burcove du Sud, le calao terrestre, le Jabiru du Sénégal et l'Ibis sacré, jadis vénéré par l'Egypte des Pharaons.

La savane

C'est le dernier milieu naturel représenté. Il fera la part belle aux autruches, pélicans et autres grues - royales, de paradis et demoiselles.

La volière des serpentaires

Enfin, il existe une dernière attraction à ne pas manquer puisqu'elle met en valeur le Messager sagittaire, un oiseau classé dans les rapaces mais qui a l'allure d'un échassier. Les visiteurs rencontrent deux individus de ces fascinants oiseaux. Ce rapace est aussi appeler serpentaire en raison de ses capacités à attraper des serpents.

A noter qu'il est impossible de voir tous les oiseaux dès le 28 avril, ceux-ci n'ayant pas encore été entièrement introduits. Pour plus d'informations, rendez-vous sur : http://www.parcdesoiseaux.com/fr/




Matéo DUFOUR
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Patriote Beaujolais Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer