AccueilSPORTSAutres sportsJulien Toniutti : un pilote qui fait l'unanimité

Moto/rallye routier Julien Toniutti : un pilote qui fait l'unanimité

En neuf ans de carrière en rallye moto, le pilote du Val d'Oingt aura côtoyé la fine fleur de la discipline. Et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il a fait l'unanimité.
Julien Toniutti : un pilote qui fait l'unanimité

SPORTSAutres sports Publié le ,

Après l'arrêt programmé de la carrière de Julien Toniutti en rallye, ils sont nombreux à avoir réagi. Anecdotes, souvenirs, témoignages… Le milieu de la moto retrace le parcours d'un pilote doué, humain, attachant… Bref, un vrai bon mec.

Pour Eric de Seynes, président, CEO de Yamaha Motor Europe, "la relation entre Julien Toniutti et notre marque est forte. Elle a d'abord été commerciale, à travers la concession MBK qu'il animait, puis sportive en soutenant les engagements de Julien en championnat de France des rallyes, sur le Moto tour et évidemment sur son programme de courses sur route avec en point d'orgue ses participations au Tourist trophye de l'Ile de Man. Ensemble, nous avons remporté de nombreuses victoires et renforcé la crédibilité sportive de nos machines. Mais j'ai aussi eu la chance de nouer avec Julien une relation sincère et amicale qui s'est construite autour de ses valeurs humaines, d'engagement, de passion et d'exigence. Car Julien est un homme généreux et profond qui a toujours donné du sens à son engagement. Volontaire et à la recherche d'exemplarité, il a beaucoup apporté à l'image de notre sport."

Matthieu Park, directeur général de Scorpion sports Europe parle, lui de "plus de 10 ans de partenariat, avec une fiabilité et une fidélité sans faille. Star du rallye routier, Julien s’est aussi fait une place ces dernières années dans le monde de la presse spécialisée moto. Etant accessible, rapide et représentant le commun des motards, il est régulièrement invité sur les essais et les comparatifs. Nous sommes très fiers d’avoir pu accompagner Julien pour ses cinq titres de Champion de France des rallyes routiers et pour son record du tour français au Tourist Trophy."

"Interdit de territoire au Groland"

Serge Nuques, "Chevalier de Groland" et trois fois champion de France des rallyes, a été le mentor de Julien à ses débuts. "Il a commencé le rallye quand moi je finissais ma carrière. Quand je l'ai vu la première fois, on aurait dit un "bleu-bite" sans style. Alors je lui ai transmis les bases et même quelques secrets bien gardés de pilote grolandais pour scratcher les spéciales. Il me devait le respect. Mais ce petit fumier n'a rien respecté du tout. Il a gagné 5 titres de champion de France. Il est depuis placé sur la liste noire des ennemis du Groland et interdit de territoire."

Pour Xavier de Soultrait, pilote professionnel rallye raid et Dakar, "Julien est un personnage incontournable du paysage motard français. Je l'ai rencontré lors de sa préparation de son challenge Road to Dakar 2019. Il est un des seuls à avoir osé faire le grand écart rallyes routiers - rallyes raids. On a beaucoup échangé sur la prise de risque et le niveau d'engagement. C'est toujours un bonheur de rencontrer et de discuter avec des passionnés comme lui !"

Xavier de Soultrait.

"Il sait prendre des responsabilités"

François Speck, PDG d'EMC suspensions, a été le passager de Julien sur la saison 2021. "Je le connais depuis longtemps, bien avant qu'il ne gagne une course. J'ai beaucoup d'admiration pour le pilote mais aussi pour l'homme. Que ce soit en rallye, au Tourist Trophy, au Dakar, Julien est un pilote qui sait prendre ses responsabilités, analyser les risques et décider. Après quoi, il prend tout ce qu'il a, et y met tout son cœur pour y arriver. En osant prendre un handicapé derrière lui, il prend de grosses responsabilités par rapport à moi, mon entreprise, à la FFM, aux clubs... Mais il croit au projet plus que tout. Son attitude pour aider les autres est rare dans notre société moderne et impersonnelle."

Maxime Mettra, vainqueur de l'Ultimate Rally, trois fois champion de France en catégorie rallye 2 a lui, "pu être témoin de son large sourire lorsqu'il a rentré son VFR au parc fermé du rallye du Beaujolais en 2007. Il venait de découvrir la discipline. C'était ma première saison et on a évolué ensemble par la suite pendant toutes ces années. Ju est très rapidement devenu une figure des rallyes routiers de par ses qualités humaines. Au-delà de ses performances sportives, il fait partie de ceux qui ont amené du professionnalisme dans le milieu. Quel que soit la dimension, je pense qu'il n'a plus rien à prouver !"

Maxime Mettra.

"Une envie d'être curieux"

Jean-Jacques Guillemoz, vice-président de la commission rallyes routier FFM, directeur de course, organisateur du Rallye de l'Ain : "La première fois où j'ai vu arriver Julien au contrôle administratif, sur une épreuve de rallye, c'était un parfait inconnu, garçon timide, presque effacé. Mais, lorsque les premiers temps des spéciales sont tombés, j'ai été impressionné par ses performances. Depuis, Julien n'a cessé de nous surprendre, lui qui avait des temps identiques voire meilleurs la nuit que le jour. Je le surnommais le chat. Les années passant, nous avons appris à mieux nous connaitre et j'ai apprécié ses qualités humaines et son désir de faire connaitre notre discipline."

Thierry L, ami et "agent à temps partiel" se souvient : "Laisse tomber ! Ce pilote, il est déjà trop vieux, il n’a rien gagné... Le rallye routier ça n’intéresse personne… on n’en fera rien ! Voilà comment on m’a présenté Julien en février 2012. Il avait alors 30 ans, et zéro titre. Mais il avait l’avantage d'avoir envie, d’être curieux et surtout de ne rien connaitre au marketing sportif. Alors il m'a laissé carte blanche pour "régler" son profil. Pour le rendre plus "aérodynamique" pour les médias et pour les partenaires. On a pu ainsi récupérer un peu plus de budget chaque année afin de réaliser ses projets. Aujourd’hui, je peux dire merci à un ami qui m’a permis d'exercer mon métier."

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?