AccueilBeaujolais vertJulien La Charmette, la vallée de la Grosne occidentale comme décor

Julien La Charmette, la vallée de la Grosne occidentale comme décor

On le savait cuisinier, le confinement l'a rendu aménageur et bricoleur inventif ! Sur son nid haut perché à Saint-Christophe, Julien Charvet réinvente les codes de la cuisine… et de la déco.
Julien La Charmette, la vallée de la Grosne occidentale comme décor
Photo : Christine Gesse

BEAUJOLAISBeaujolais vert Publié le ,

Julien Charvet, gérant du restaurant Julien La Charmette à Saint-Christophe (Deux-Grosnes), a aménagé le long de la salle de son restaurant une terrasse de 120 m2, où les meubles fournissent la touche d'originalité qui la rend si particulière : des tables faites de planches de tourets de bois fixés sur des pieds d'anciennes machines à coudre en fonte, pour une allure "indus" du plus bel effet.

Mais ce qui rend cette terrasse absolument unique, c'est la vue qu'elle offre avec le mont Saint-Rigaud en fond et le village de Monsols à son pied, avec Pressavin en face et, partout, prés et forêts typiques du Haut Beaujolais. Une ambiance bucolique pour découvrir la carte de Julien et Marion, aux fourneaux pour les repas de semaine.

Du local et rien que du local !

Girolles, escargots, entrecôte, tripes… En ce week-end estival, les propositions, comme d'habitude, ont fait la part belle aux denrées locales, à la cuisine traditionnelle. Et si le propriétaire a le souci de s'approvisionner chez les producteurs du coin, il fournit aussi les boutiques du secteur en produits fumés (il a transformé une ancienne armoire frigo en fumoir, où il fume désormais saumons, filets mignons et mozzarellas, et bientôt coquilles Saint-Jacques).

À l'intérieur, aussi, l'espace et l'imagination font bon ménage : 150 m2 pour la salle de restaurant, un espace jeux détente et un bar où sont servis les repas de midi. Tous sont remplis d'objets et de meubles chinés, car Julien adore aussi la brocante. Vieux tableaux et encadrements de fenêtres servent de décor à la salle de restaurant, tandis que babyfoot et flipper attendent les joueurs dans l'espace réservé.

Le tout pouvant accueillir 100 convives.

Un intérieur de bric et de broc. Photo : Christine Gesse

Bientôt un autre établissement

À la rentrée, Julien reprendra ses week-ends à thèmes et ses animations guinguette. Une journée rôtisserie est en préparation, mais, d'ici là, il aura mis en route son nouveau projet : la reprise du restaurant bar Le Commerce, à Tramayes, où il veut développer une carte traditionnelle, mais qui intégrera poissons et sushis.

Julien La Charmette est ouvert tous les jours à midi (repas ouvriers en semaine), ainsi que le vendredi et le samedi soir.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?