AccueilACTUALITESJournal d'une confinée / Jour 4 : "Mais où est donc passée la farine ?"

Journal d'une confinée / Jour 4 : "Mais où est donc passée la farine ?"

Chaque jour jusqu'à la fin du confinement, une habitante du Beaujolais nous raconte cette expérience dans la quatrième dimension. Sortie extra-véhiculaire, denrées rares et dépit audiovisuel, épisode 4.
Journal d'une confinée / Jour 4 :

ACTUALITES Publié le ,

Jour 4

Comme annoncé hier, il a fallu aller faire les courses ce matin. C'est finalement J. qui, dans un élan d'héroïsme, a déclaré "Laisse, chérie, j'y vais." Avec notre protocole de sortie de la maison, j'ai cru un instant que j'étais confinée dans l'ISS avec Thomas Pesquet avant une sortie extravéhiculaire.

Attestation de sortie pour éviter une amende->check.

Alcool à 70° et mouchoirs en papier pour désinfecter le caddie->check.

Sacs en tissu parce que le plastique c'est tout pourri->check.

Panier en osier de bobo->check.

Autant dire qu'avec une liste pareille, l'impression n'a pas duré longtemps.

OEUFS PLAQUÉ OR

10h30 - "Houston, on a un problème". Et un de taille : il n'y a plus d'oeufs ni de farine dans le magasin. A croire que le Beaujolais tout entier a pris une soudaine envie de crêpes à l'annonce du confinement.

Heureusement, il reste les petites supérettes qui vendent des oeufs plaqué or et de la farine de diamant (sinon comment expliquer le prix que j'ai payé ?). La soirée crêpe aura bien lieu, on est sauvés.

SCANDALE À LA TÉLÉ

J'espère juste qu'on n'aura pas de mauvaise surprise comme hier soir. Je ne sais pas si vous êtes au courant du scandale qui a secoué le monde de l'audiovisuel, mais moi je suis révoltée. Jeudi 19 mars 2020 à 21 h 15, TMC a déprogrammé sans préavis "Mais où est donc passée la 7e Compagnie".

Nous étions tous prêts. J'avais prévenu un copain du Plat pays qui ne connaissait pas ce monument du cinéma français. On avait même interrompu notre "skypéro" exprès pour ne pas rater le début du film.

E. avait mis une nappe et les couverts sur la table basse et arrangé les serviettes dans les verres. Depuis trois jours il répétait en boucle ses répliques préférées du soldat Pithiviers et du chef Chaudard. Vous imaginez la déception quand "Arthur et les Minimoys" est apparu à l'écran ?

Vraiment, on n'était pas préparés à un drame d'une telle ampleur. J'aurais encore préféré ne pas avoir de crêpes.

A.


LIRE LE JOUR 5

RELIRE LE JOUR 3

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?