AccueilACTUALITESJournal d'une confinée / Jour 38 : "Le confinement, une question d'expérience(s)"

Journal d'une confinée / Jour 38 : "Le confinement, une question d'expérience(s)"

Chaque jour jusqu'à la fin du confinement, une habitante du Beaujolais nous raconte cette expérience dans la quatrième dimension. Nuit blanche, dioxyde de carbone et scientifique malhonnête. Épisode 38.
Journal d'une confinée / Jour 38 :

ACTUALITES Publié le ,

Jour 38

La notion d'expérience résonne différemment suivant notre âge.

A treize ans, on n'a pas encore beaucoup d'expérience dans la vie mais on est avide d'expérienceS. Certaines rappellent parfois brutalement à la règle et d'autres révèlent que ce qui était hier interdit fait aujourd'hui partie d'une toute nouvelle autonomie.

Ce midi, S. nous a avoué s'être endormie à 3 h du matin car elle a passé la majeure partie de la nuit à lire un tome de la saga Harry Potter. Elle était tellement prise dans l'histoire qu'elle a lutté contre le sommeil pour le plaisir de tourner les pages. Allez, un dernier chapitre et j'éteins la lumière. Les bibliophiles connaissent bien cet arbitrage nocturne, le moment où on fait la balance entre les inconvénients d'une nuit trop courte et le plaisir de connaitre la suite de l'histoire.

ÉCART DE CONDUITE

Évidemment je l'ai félicitée pour cet écart de conduite.

Si t'as jamais fait de nuit blanche à cause d'un bouquin, t'as raté ta vie, je lui ai dit. (non je déconne, en vrai c'est de ne pas avoir une Rolex à 50 ans) (je sais qu'elle aura bien d'autres occasions de faire des nuits blanches, mais pour l'instant les livres, c'est très bien)

Et quand on a neuf ans et demi, comme E, qu'est-ce qu'une expérience ? Pour lui, c'est simple, il ressort son livre "365 activités scientifiques" et le tour est joué. Cet après-midi il a observé le dégagement de dioxyde de carbone par la fermentation de la levure.

Le voyant aussi jouer avec ma loupe, je lui ai montré comment focaliser les rayons du soleil pour brûler du bois. (Il m'a parlé du triangle du feu, de la sécurité, merci C'est pas Sorcier !)

MOMENT DE FÉLICITÉ

Nous les adultes, nous parlons de la situation actuelle comme d'une expérience qui va nous marquer. On parle de notre expérience professionnelle de télétravail dans nos branches respectives. On appelle nos grands parents et on est heureux qu'ils ne fassent pas l'expérience de l'intubation et de la réanimation.

Et puis j'ai été tirée de ma réflexion qui devenait de moins en moins funky par l'observation d'un moment de félicité : S. a manifesté de l'intérêt pour les passions de son frère en se souvenant du nom de son scientifique préféré. Ça l'a mis en joie, vous n'avez pas idée.

Pour info, c'est Nikola Tesla. Je suis bien contente car ça m'aurait chagrinée s'il l'avait choisi cet enf**** de Thomas Edison. Lui je peux pas le saquer. Pourquoi ? Parce qu'il a bien exploité les expériences de Tesla pour s'enrichir et bâtir sa renommée, sans jamais lui en faire profiter.

A.


LIRE LE JOUR 39

RELIRE LE JOUR 37

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?