AccueilACTUALITESJournal d'une confinée / Jour 31 : "3, 2, 1… joyeux moisiversaire !"

Journal d'une confinée / Jour 31 : "3, 2, 1… joyeux moisiversaire !"

Chaque jour jusqu'à la fin du confinement, une habitante du Beaujolais nous raconte cette expérience dans la quatrième dimension. Aéroport, électroménager et allégorie. Épisode 31.
Journal d'une confinée / Jour 31 :

ACTUALITES Publié le ,

Jour 31

16 mars-16 avril, c'est notre premier moisiversaire de confinement et j'ai bien cru que la journée allait être gâchée.

E. est venu me trouver ce matin avec une tête d'enfant qui a vécu une tragédie. Les yeux rougis et la voix tremblante, il m'a expliqué qu'il était à bout. Son terminal d'aéroport en Kapla s'était effondré. Dans un sanglot il a ajouté que c'était la partie civile qui avait le plus souffert. (Toutes ses constructions comportent une partie civile et une partie militaire)

Je me suis retenue de demander quel était le bilan humain Playmobil. Pas de deuxième degré quand il s'agit d'un sujet aussi grave.

EAU GRASSE

Vu que j'étais comme d'habitude rivée à mon écran, J. m'a ensuite demandé de chercher "Whirlpool Erreur 4 fonction 6" sur internet. Comprendre : cet enf**** de lave-vaisselle était en panne. Grâce à la notice en ligne, nous avons eu la joie d'apprendre qu'il allait falloir vider des litres d'eau grasse sur le parquet de la cuisine.

Avant de convoquer une réunion de crise, j'ai toutefois voulu terminer ma petite revue de presse quotidienne. Que des mauvaises nouvelles, dont les 50 millions de pintes que les Britanniques vont devoir jeter dans l'évier car la bière est en train de périmer dans les fûts des pubs.

A 10 h du matin, on en était donc à trois drames. Mais qu'est-ce que la journée allait encore nous réserver ?

ANTI-LOI DE MURPHY

Bah rien, et les choses ont plutôt bien tourné à vrai dire. C'était l'anti-loi de Murphy, pas comme dans la chanson d'Angèle.

J'ai aidé E. à reconstruire son aéroport, il restait suffisamment de Kapla pour un héliport (civil) alors il a retrouvé le sourire. Et J. aussi car hier, il avait passé une heure avec lui à trier ses jouets dans le but de construire ledit édifice.

J. et moi n'avons eu qu'un petit litre d'eau grasse à esponger, même pas de quoi refaire la scène du poncho dans les Visiteurs, et le lave-vaisselle a retrouvé une deuxième jeunesse.

Du coup, je me plais à penser que cette journée était peut-être une allégorie de la situation actuelle : en ce moment la conjoncture est toute moisie mais avec quelques efforts, à la fin tout ira bien.

A.


LIRE LE JOUR 32

RELIRE LE JOUR 30

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?