AccueilACTUALITESJournal d'une confinée / Jour 3 : "A. I. E. AMWANAAAAAAAA"

Journal d'une confinée / Jour 3 : "A. I. E. AMWANAAAAAAAA"

Chaque jour jusqu'à la fin du confinement, une habitante du Beaujolais nous raconte cette expérience dans la quatrième dimension. Homicide volontaire, protocole sanitaire, chanter en swahili, épisode 3.
Journal d'une confinée / Jour 3 :
Sebleouf via Wikimedia commons

ACTUALITES Publié le ,

Jour 3

Ce matin, je suis passée à ça de l'homicide volontaire sur personne toussant sans retenue et crachant au sol. Déjà en temps normal, je ne supporte pas les gens qui fument et qui crachent, les gens qui discutent et qui crachent, ni les gens qui crachent tout court.

J'exècre ces gros dégoûtants trop fainéants pour faire fonctionner leur appareil oro-pharyngé et tout simplement déglutir. Mais là, pour le faire en pleine épidémie après s'être consciencieusement raclé la gorge, il faut croire qu'en plus d'être déglutico-déficient, il est né sans cerveau.

LE PRINCIPE DE LA "RÉ-RÉORGANISATION"

A part ça, la journée est passée assez vite, entre organisation, réorganisation et ré-réorganisation pour le boulot, maintien de la continuité pédagogique avec les enfants et surtout préparation du gros défi de demain : faire les courses.

Contrairement à beaucoup de nos semblables, nous n'avons pas fait d'achats de panique et en toute logique, sans congélateur ni jardin, nous avons besoin de nous ravitailler.

Il y a encore une semaine, penser à la fois au jeton pour le caddie et aux sacs en tissu relevait de l'exploit. Aujourd'hui, nous en sommes à réfléchir à un protocole sanitaire pour acheter douze oeufs, six litres de lait et deux kilos de farine (oui, on va faire des crêpes) (non on ne va pas tout utiliser en une seule fois).

"IL VA FALLOIR AUSSI ALLER AU MARCHÉ..."

Et contrairement à beaucoup de nos semblables aussi, nous ne nous nourrissons pas uniquement de pâtes et de riz donc pour corser le tout, il va falloir aussi aller au marché. Ça sent vraiment la mission, j'ai hâte.

Mais quand même, le gars de ce matin m'a vraiment énervée. Je sens qu'avec toutes ces personnes qui prennent les consignes de protection par dessus la jambe, le nombre de malades va plus qu'exploser.

WORLD MUSIC VERSION 70'S

Du coup, pour me détendre, je repense au film d'hier soir "Venise n'est pas en Italie" avec Benoît Poelvoorde. En fait, je revois surtout S. et E. qui se sont ambiancés sur la bande originale après le film. A 23 h. Un soir d'école. Clairement, cela n'aurait jamais pu être le cas sans le confinement, on notera donc un léger relâchement sur les horaires, mais le spectacle valait le coup !

En plus, j'avais complètement oublié ce chef d'oeuvre de la world music des années 70 et allez savoir pourquoi, chanter en famille "A. I. E. AMWANAAAAAAAA" en pyjama dans le salon me l'a remis en tête. Tant mieux, ça remplacera "Toi, enfant de la Terre écoute moi…".

Et si je profitais du confinement pour faire aussi le ménage dans ma tête ?

A.

LIRE LE JOUR 4

RELIRE LE JOUR 2

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?