AccueilACTUALITESJournal d'une confinée / Jour 29 : "Le premier arbre que je croise, je lui fais un gros câlin"

Journal d'une confinée / Jour 29 : "Le premier arbre que je croise, je lui fais un gros câlin"

Chaque jour jusqu'à la fin du confinement, une habitante du Beaujolais nous raconte cette expérience dans la quatrième dimension. Sandales moches, châtaignier et chatouilles. Épisode 29.
Journal d'une confinée / Jour 29 :
Pixabay

ACTUALITES Publié le ,

Jour 29

Il y a quelques mois, dans la vie d'avant, je pique-niquais tranquillement en forêt quand est arrivé un homme arborant la panoplie complète de l'alter-mondialiste reconverti en hipster : barbe, chignon, torse nu, pantalon en serpillère, sandales moches.

Je me suis recroquevillée sur mon assiette car je déteste qu'on me dérange quand je mange. A ma grande surprise, il s'est arrêté à trois mètres de moi et a commencé à regarder avec adoration le gros arbre sous lequel j'étais assise. Il s'est approché et a enlacé le tronc le plus naturellement du monde. Le mec était en train de faire un câlin à un châtaignier, au calme, pendant que je mangeais ma salade de riz.

Moi qui ne me moque absolument jamais de personne, ça m'avait bien fait rigoler. Câliner un arbre. Pourquoi pas caresser un rhododendron ou chatouiller un ficus…

Mais hier soir, ma vie a connu un tournant quand le Président a déclaré la poursuite du confinement pour un mois.

UNE FRINGALE DE NATURE

J'ai compris ce gars (sauf pour les sandales). Subitement, je n'ai plus eu qu'une idée en tête : trouver un gros arbre dans une forêt et me caler contre le tronc pendant une heure, une journée, une semaine, que sais-je. Les marronniers de Villefranche ne me suffisent plus. J'ai une fringale de nature. Je suis en manque.

Ma méthadone, c'est internet et les livres. Internet parce que je peux afficher des images d'arbres sur mon écran et les livres parce que le papier c'est fait avec des arbres morts. Je plaisante. Les livres, c'est pour l'évasion.

UN MONDE PERDU DANS LES ARBRES

J'ai repensé que j'avais dans ma bibliothèque un roman écrit par une amie, et dont les personnages vivent dans des arbres géants. L'histoire est très sympa, ça raconte les aventures d'une jeune fille qui se retrouve propulsée dans Forestelle, un monde perdu. Et comme son nom l'indique, le gros de l'action se déroule en forêt, il y a des arbres maison, des feuilles enchantées et des buissons magiques…

Y'a pas que ça, mais pour le coup je vais le relire en m'attardant sur ces passages car c'est exactement ce qu'il me faut. En plus ça me fera décrocher un peu des écrans. En attendant, je vous laisse, j'ai encore un ficus à chatouiller.

A.


LIRE LE JOUR 30

RELIRE LE JOUR 28

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?