AccueilACTUALITESJournal d'une confinée / Jour 25 : "La ballade du Covid"

Journal d'une confinée / Jour 25 : "La ballade du Covid"

Chaque jour jusqu'à la fin du confinement, une habitante du Beaujolais nous raconte cette expérience dans la quatrième dimension. Rimes, corvée et clip vidéo. Épisode 25.
Journal d'une confinée / Jour 25 :

ACTUALITES Publié le ,

Jour 25

Avant le confinement, S. étudiaitLa Ballade de Jimen cours de musique au collège et c'est cette mélodie qui est imposée pour son devoir : écrire une chanson sur le thème de la pandémie.

Ce matin, on commence donc notre Ballade du Covid : "On est confiné, y'a plus d'école...".

"Super, S. ! Bon alors, école ça rime avec picole, vérole et nécropole. On prend lequel ?" Allez comprendre, elle a effacé sa phrase alors que j'avais encore plein d'idées de rimes. Elle recommence : "Distanciation sociale, lavage des mains; Il faut battre le Covid, gagner du terrain; La pandémie est là; Attention, faut rester chez soi". (faut le chanter pour apprécier).

Alors voilà, elle a voulu faire un travail SÉRIEUX. Quand je pense qu'on aurait pu faire rimer pangolin avec popotin. Et placer virus, mucus et gibus dans le refrain pour donner une couleur locale. Mais bon, apparemment, ça ne fait rire que moi.

LAISSEZ PARLER LES P'TITS PAPIERS

Alors quitte à ne pas se marrer, j'ai voulu continuer ma journée avec une bonne grosse corvée : classer les papiers. Plus précisément, j'ai fait les yeux doux à J. pour qu'il m'aide à les trier car la dernière fois c'était en février. De cette année, je précise, pour les mauvaises langues.

Bref, après le pré-pré-tri, le pré-tri, le tri et le classement par date et par pochette, il a sérieusement envisagé d'écrire au Premier ministre pour mettre fin au confinement immédiatement. C'était juste après avoir essayé de se sauver.

Le pauvre, à chaque fois qu'il fait une action, ça finit dans ma chronique. Alors qu'entre le voisin qui donne des cours de djembé en visio, la voisine qui s'enflamme sur Dalida et le dingue qui a fait 337 allers-retours dans la rue en vélo (estimation basse), il y aurait de quoi dire. J'ai presque envie de leur proposer de refaire le clip de Bicycle race, de Queen, en version masculine, bien entendu.

Après tout, il y a bien des Espagnols qui ont tourné une version bien à eux de I want to break free.

Mais je sens que c'est encore une idée qui ne va faire rire que moi.

A.


LIRE LE JOUR 26

RELIRE LE JOUR 24

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?