AccueilACTUALITESViticultureJournal d'une confinée / Jour 18 : "Ces youtubeurs qui vont vous faire kiffer la science"

Journal d'une confinée / Jour 18 : "Ces youtubeurs qui vont vous faire kiffer la science"

Chaque jour jusqu'à la fin du confinement, une habitante du Beaujolais nous raconte cette expérience dans la quatrième dimension. Angoisse, youtube et cuissot. Épisode 18.
Journal d'une confinée / Jour 18 :

ACTUALITESViticulture Publié le ,

Jour 18

Troisième nuit d'affilée de sommeil agité. Je rêve, entre autres, que je sers la main de quelqu'un et que je me touche le visage ensuite. Pas besoin d'un master en psychologie pour l'interprétation. Cela dit, je crois que ce qui m'angoisse le plus, ce n'est pas la pandémie en elle-même mais comment on en est arrivé là et ce qui va venir après.

En trois semaines, j'ai eu largement le temps de me documenter sur les raisons de cette pandémie et j'ai regardé un tas de vidéos de chercheurs qui font de la vulgarisation scientifique.

Pour vous faire une idée de la situation avec de la vraie science dedans, je ne peux que vous recommander d'aller faire un tour du côté de Léo Grasset, parce que c'est le plus cool et sur la chaîne de Stan Leloupparce qu'il explique super bien les mécanismes psychosociaux en jeu.

NOSTALGIE DU CAMION

Je voue un certain culte à tous ces youtubeurs capables de faire passer des notions complexes avec une simplicité désarmante et une certaine touche d'humour. Pour moi ce sont les Fred et Jamy du XXIe siècle.

Et même si j'ai une certaine nostalgie du camion de C'est pas Sorcier parcourant les routes de campagne sur un générique qui vrillait les tympans, j'avoue que je me régale des vidéos géniales de tous les collaborateurs du Vortex.

En ce moment, j'en regarde tout le temps, même en cuisinant ou en pédalant sur mon vélo d'appartement. C'est pas pour autant que je me couche moins angoissée, mais au moins je m'endors moins bête.

ALLONGEMENT DU TEMPS DE VÉLO

Cela dit, ils produisent tellement de contenus passionnants que je vais finir par demander un rab de confinement pour pouvoir tout regarder. D'autant plus que je suis par ailleurs fan de séries plus ou moins romantico-débilitantes, que je regarde dans les mêmes conditions.

Les dizaines d'épisodes par saison m'ont d'ailleurs récemment obligée à rallonger mon temps de vélo quotidien. En résumé, si cet été on est déconfinés, je peux vous dire que j'aurai le cuissot bien ferme sur la plage, mais aussi certainement un peu La Tronche en Biais.

A.


LIRE LE JOUR 19

RELIRE LE JOUR 17

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?