AccueilACTUALITESJournal d'une confinée / Jour 17 : "Craquage généralisé"

Journal d'une confinée / Jour 17 : "Craquage généralisé"

Chaque jour jusqu'à la fin du confinement, une habitante du Beaujolais nous raconte cette expérience dans la quatrième dimension. Décapsuleur, pédopsychiatre et herbier. Épisode 17.
Journal d'une confinée / Jour 17 :
Pixabay

ACTUALITES Publié le ,

Jour 17

C'est officiel, on a passé un cap dans le craquage.

Déjà parce qu'on ne prend même plus la peine de ranger le décapsuleur entre deux whatsappéros. Ensuite parce que les enfants ont des temps d'écrans journaliers à faire pleurer un pédopsychiatre.

De toute façon, E. ne s'exprime plus que par répliques de films. "Fous affez du à l'ail ? Mon camarade feut du à l'ail ! Fite, fite, sinon boum !" a-t-il demandé à J. quand celui-ci est revenu du ravitaillement.

"ON RESTE GROUPIR !"

Tous les jours, c'est un festival spécial "7e compagnie", dont le traumatisme de la déprogrammation est toujours aussi vif. Bon, j'avoue, "on reste groupir !", c'est moi qui l'ai dit quand je l'ai emmené mettre le nez dehors.

S. quant à elle, suit ses cours avec assiduité sur la plateforme de son école. Aujourd'hui, il y avait le prof d'histoire-géo en vidéoconférence sur Zoom. Ça s'est plutôt bien passé si on considère que l'intervention de son père était comprise dans la trame pédagogique.

Ceci dit, il faudra quand même vérifier que "c'est un bon chat-chat, mon L." et "il est beau le gros chat" sont dans le programme de cinquième. Ou penser à fermer le micro la prochaine fois.

BASCULEMENT

De mon côté, j'ai constaté le revirement de situation hier, quand je me suis rendue compte que je n'avais PAS EU LE TEMPS de faire un certain nombre de tâches dans la journée. C'est pas une blague.

En revanche, j'ai bien pris le temps de répondre à une copine qui me demandait la première chose que j'allais faire quand tout sera terminé.

J'ai répondu direct "bah la tournée des pubs". Ensuite j'ai regardé les réponses des autres amis : "faire une randonnée", "aller à la bibliothèque", "serrer mes proches dans mes bras". Ils avaient plein de likes, voire des coeurs en commentaires. Hey, les gens, vous faites genre "j'emmènerai les enfants communier avec la nature et on fera un herbier".

Mais en vrai, on sait très bien que vous serez tous au pub avec moi en train d'inverser les pictos sur les portes des toilettes entre deux parties de fléchettes.

A.


LIRE LE JOUR 18

RELIRE LE JOUR 16

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 30 juin 2022

Journal du30 juin 2022

Journal du 23 juin 2022

Journal du23 juin 2022

Journal du 16 juin 2022

Journal du16 juin 2022

Journal du 09 juin 2022

Journal du09 juin 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?