Fermer la publicité

Journal d'une confinée / Jour 10 : "Est-on (vraiment) obligé de réussir son confinement ?"

le - - ACTUALITES

Journal d'une confinée / Jour 10 : "Est-on (vraiment) obligé de réussir son confinement ?"
Adobe Stock

Chaque jour jusqu'à la fin du confinement, une habitante du Beaujolais nous raconte cette expérience dans la quatrième dimension. Yoga, piano, tibétain ancien. Épisode 10.

Jour 10

Aujourd'hui j'ai découvert que j'étais sur le point, tenez vous bien, de rater mon confinement.

Car oui, à en croire tous les articles intitulés "bien réussir son confinement", rester chez soi ne suffirait pas. Il faudrait en plus se mettre au yoga, apprendre à jouer du piano avec les pieds et maîtriser les bases du tibétain ancien. Sans oublier de poster ses progrès sur instagram bien sûr.

Pas de répit pour le personnal branding ! Quand Darwin parlait de compétition pour la survie, je ne suis pas sûre qu'il pensait à ça…

UN VENT DE FOLIE

J'ai eu largement le temps de me documenter sur la différence entre un bon et un mauvais confinement car je me suis fait virer du chantier avant même d'y entrer (la deuxième couche de la mal nommée monocouche se sera donc faite sans mes précieux conseils.)

De toute façon, il valait mieux que je m'isole car un vent de folie soufflait dans cette maison. Les enfants se sont rebaptisés Paulin et Paulin et ont, à quatre reprises, traversé le salon et monté les étages en "ski de randonnée" (sachant qu'on n'en a absolument jamais fait de notre vie).

"AIR-SKI DE RANDONNÉE"

Vous connaissez le principe de la "air-guitare" ? Et bien ils ont inventé celui du "air-ski de randonnée". Autant dire que la sortie autorisée dans le cadre des "déplacements brefs, à proximité du domicile, liés à l'activité physique individuelle des personnes, à l'exclusion de toute pratique sportive collective, et aux besoins des animaux de compagnie" s'est révélée salutaire pour la santé mentale de toute la famille.

D'ailleurs, je ne sais pas trop si on était encore dans l'activité physique des personnes ou carrément passé dans les besoins des animaux de compagnie.

Est-ce qu'on est en train de devenir fous, nous quatre et l'humanité toute entière ? Est-ce qu'on vit vraiment dans une société qui met la pression pour "réussir son confinement" ?

Moi, j'aspire juste à rester en vie, à ce que mes proches le restent aussi. Et surtout j'aimerais bien QU'ON REPROGRAMME LA 7e COMPAGNIE.

A.


LIRE LE JOUR 11

RELIRE LE JOUR 9




Julien VERCHERE
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous au Patriote Beaujolais

Le Patriote Beaujolais

  • ›   Pour plus de contenu papier & web
  • ›   l’accès aux annonces légales
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer