Fermer la publicité

Jocelyn Fontanel : "Il faut s'accrocher en attendant des jours meilleurs"

le - - Football

Jocelyn Fontanel : "Il faut s'accrocher en attendant des jours meilleurs"
FRANCK CHAPOLARD

Face à la pandémie qui touche tous les domaines de la vie civile et sportive, le président de Monts d'Or Anse évoque les conséquences de la fin de saison des championnat de France amateurs et se penche sur la réorganisation qui suivra dans les mois à venir.

Si le monde du football professionnel ne sait toujours pas quand s'achèvera sa saison, les amateurs, eux, savent depuis une semaine que la leur est terminée. En National 2, Monts d'Or Anse n'était qu'à une victoire de l'accession si l'on se fie sur les décisions de la FFF qui a stoppé son championnat à la mi-mars et envoyé Annecy, le leader de la poule, en National. Et en dehors des débats qui ont suivi ces décisions, Jocelyn Fontanel, est revenu sur la situation de son club et de ceux de son échelon qui se préparent à des lendemains compliqués. Comme ailleurs…

Jocelyn Fontanel, comment avez-vous accueilli l'arrêt de la saison par la Fédération Française de Football ?

"Sans surprise. Il faut se rendre à l'évidence, il est impossible de reprendre dans des conditions de sécurité sanitaire avant le 30 juin 2020, date initiale de la fin de saison. La FFF n'avait pas trop le choix. Elle pouvait aussi terminer la saison en fin d'année et caler les prochaines saisons sur l'année civile au lieu d'aller de juillet à juin. Mais question règlements et gestion des contrats de joueurs et staff, ce n'était pas simple non plus."

Y-a-t-il des regrets de vivre une fin de saison aussi brutale ?

"Bien évidemment ! Pour la N2, on avait la meilleure dynamique sur les seize dernières journées sur vingt-et-une jouées, soit plus d'une moitié de championnat ! On maîtrisait de mieux en mieux nos matches en dominant nos adversaires avec des victoires probantes contre Martigues (4-1) et Louhans-Cuiseaux (0-2) ou encore un bon nul à Grasse (1-1) lors des matches retours où on était premier. Si on avait joué le week-end des élections municipales (15 Mars), on aurait pu être leader mathématiquement, au même titre que Grasse et Moulin-Yzeure. Annecy est promu. Bravo à eux ! Mais quand on pense qu'aux matchs retours ils n'avaient pas encore rencontré une seule équipe du Top 6, tout pouvait encore se passer... Et ce ne sont pas les deux dernières saisons qui nous feront mentir. Sans parler de montée, on aurait tous aimé vivre cette fin de saison passionnante avec encore quatre ou cinq équipes concernées. A l'inverse, j'ai une pensée pour Saint Priest qui se retrouve dans une situation inconfortable avec une descente à la clé à cause d'un calendrier peu favorable. Quelle autre décision pouvait prendre la FFF ? Ce n'est pas à moi de répondre mais au Comex (Comité exécutif de la FFF), personne ne nous a demandé notre avis. Je comprends certains président qui veulent jeter l'éponge. Il faut désormais relativiser : tout ça n'est pas très important au regard de la pandémie que nous vivons avec des milliers de décès, des conséquences économiques et sociales que nous allons vivre prochainement."

Dans ces circonstances, comment pouvez-vous basculer dans la préparation de la saison prochaine, avec quels hommes (staff reconduit ?), quels objectifs, quel effectif en projet ?

"L'idée est de conserver le staff et le maximum de joueurs compte tenu de la dynamique mise en place. L'objectif ne change pas, s'installer durablement dans le top 5 et se rapprocher des trois première places. La feuille de route va être donnée prochainement à Cris, Antony Réveillère et Edouard Chabas pour la N2 et à notre Directeur Général Micka Mendez pour la R1 et l'organisation du club. Nous ne sommes qu'en avril, la saison aurait dû se terminer fin mai et personne ne sait pas encore quand la prochaine débutera. On a du temps devant nous."

"Chacun va devoir faire des efforts"

La crise économique qui arrive ne va pas épargner les clubs amateurs. Qu'en est -t-il de l'apport de votre sponsor principal, MDA, placé sous le régime de sauvegarde début avril ?

"Je n'ai pas de commentaires à faire sur la gestion de MDA présidé par Michel Vieira. J'ai lu dans la presse qu'il serait encore sponsor de l'OL la saison prochaine, donc j'espère aussi de MDA FOOT. Je lui téléphonerai prochainement pour évoquer le sujet, comme à bon nombre de nos partenaires historiques qui, je n'en doute pas continueront de nous aider. On imagine, malgré tout, en perdre quelques-uns, s'en suivra alors une baisse relative de notre budget pour la saison prochaine. Il faudra activer d'autres leviers et la FFF aura tout son rôle à jouer en assouplissant ses règlements. Je pense à un gel des contributions au fonctionnement de notre District du Rhône et de la LAURA mais aussi aux lois sur les mutations ou le reclassement amateur des contrats fédéraux. Il y a des économies à faire si on veut sauver le maximum d'emplois. Mais ça passera forcément par une baisse de la masse salariale et des dépenses. Chacun va devoir faire des efforts afin de continuer la belle aventure du club et du foot amateur en général, grand contributeur à la réussite du football français. Il faut s'accrocher en attendant des jours meilleurs."

Le prochain départ de Dominique Giuly, dirigeant historique du club, vous laisse quel sentiment ?

"C'est dommage mais son départ ne me surprend pas. Je sentais son agacement depuis quelques temps. Ce qui est juste regrettable c'est qu'il m'ait mis devant le fait accompli sans discussion préalable. Mais je respecte sa décision. Elle est claire, nette et précise, sans aucune ambiguïté. Dumé ne se reconnaissait plus dans le nouveau fonctionnement du club et de la cellule de recrutement. En tant qu'homme de terrain, il ne pouvait se satisfaire du rôle de vice-président. Il a été un artisan important du développement sportif du club au cours de ces vingt dernières années. Je l'en remercie sincèrement et lui souhaite bonne chance dans son nouveau projet avec La Duchère. Le principal reste l'amitié, et à ce sujet, nous le resterons. On a encore plein de bons moments à passer ensemble."

Ralph Neplaz

Correspondant local de presse




Ralph NEPLAZ
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous au Patriote Beaujolais

Le Patriote Beaujolais

  • ›   Pour plus de contenu papier & web
  • ›   l’accès aux annonces légales
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer