AccueilACTUALITESFaits divers / Justice"J'ai pris les armes pour qu'il comprenne ce qu'est l'intimidation !"

"J'ai pris les armes pour qu'il comprenne ce qu'est l'intimidation !"

C'est pour violence avec usage ou menace d'une arme qu'un jeune homme de 26 ans, A.S., comparaissait mardi au tribunal de Villefranche.
Dessin : Béatrice VINCENT

ACTUALITESFaits divers / Justice Publié le ,

Début mai 2018 à Tarare, un jeune homme a agressé son propriétaire, J.M.M., par ailleurs ex-ami de sa mère et habitant le même immeuble, sous prétexte qu'il téléphonait dans la cage d'escalier. A.S. est parti chercher une bombe lacrymogène dont il a fait usage et un poing américain.

"Pourquoi vous êtes-vous armé ?", lui demande la présidente du tribunal. "Il m'agresse régulièrement et il m'a même agressé chez moi physiquement. Il m'a menacé de mort. Alors oui j'ai pris les armes pour qu'il comprenne ce qu'est l'intimidation !", explique l'homme.

Visiblement mal dans sa peau, A.S. reconnaît avoir fait usage de la bombe lacrymogène pour se défendre. Longtemps suivi par un psychiatre pour schizophrénie, il ne prend plus aucun traitement actuellement, jugeant qu'il n'en a pas besoin.

"MA DÉMARCHE N'EST PAS MALVEILLANTE"

La victime qui s'est portée partie civile dit l'avoir connu alors qu'il était le conjoint de sa mère : "Je lui ai loué l'appartement pour lui donner une certaine autonomie". En décembre dernier, J.M.M. explique qu'AS est monté chez lui, visiblement alcoolisé, lui a très mal parlé et l'a fait tomber à terre. Les forces de police se sont déplacées mais J.M.M. n'a pas déposé plainte.

"Entre décembre et le 5 mai, j'ai totalement ignoré son existence. Je n'ai pas envie de l'accabler mais je voudrais que ça s'arrête, d'autres gens vivent dans l'immeuble. Ma démarche n'est pas malveillante, je ne réclame pas d'argent", explique le propriétaire, visiblement désolé et souhaitant que le jugement puisse aider le jeune homme.

Suivant les réquisitions du ministère public, le jeune homme a été condamné à un mois de prison assorti en totalité du sursis ainsi qu'une obligation de soins.

Jacqueline FABRE

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 30 juin 2022

Journal du30 juin 2022

Journal du 23 juin 2022

Journal du23 juin 2022

Journal du 16 juin 2022

Journal du16 juin 2022

Journal du 09 juin 2022

Journal du09 juin 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?