AccueilACTUALITESIRM Caladoise et IRM Villefranche-sur-Saône : des délais d'attente raisonnable

IRM Caladoise et IRM Villefranche-sur-Saône : des délais d'attente raisonnable

On entend souvent dire qu'obtenir un rendez-vous pour passer une IRM implique un délai d'attente très long.

ACTUALITES Publié le ,

Et pourtant, quand on interroge les équipes gérant les deux appareils de l'agglomération, le discours est différent. "Notre délai moyen est de quinze jours, commente Gaëlle Guittard, responsable de l'IRM caladoise à Arnas, mais cela dépend aussi du type d'examen." Tous les examens n'ont en effet pas la même durée. "Il faut quinze minutes pour un genou, précise Carole Chamey, responsable de l'IRM à l'hôpital Nord-Ouest, d'autres examens comme la neurologie sont plus complexes et demandent davantage de temps, il faudra donc une disponibilité de l'appareil plus importante. Même si chaque radiologue peut faire n'importe quel examen, chacun a sa spécialité comme la neurologie, l'ostéo-articulaire." Les deux appareils appartiennent au même GIE (Groupement d'intérêt économique), autorisé par l'Agence régionale de santé ; leurs puissances sont équivalentes (Tesla 1,5) et ils permettent tous les deux le même type d'examens.

L'IRM caladoise à Arnas ouvert depuis 2012

L'IRM caladoise, à Arnas, ouverte en 2012, répond aux demandes des radiologues qui interviennent de manière indépendante, celui situé au centre hospitalier est utilisé par les radiologues de l'établissement, mais aussi pour les patients de l'hôpital. Soumis à une astreinte, ce dernier peut ainsi être utilisé la nuit et le week-end pour répondre aux urgences, notamment pour diagnostiquer les accidents vasculaires cérébraux, de jour comme de nuit, générant parfois un décalage du planning : un bien moindre mal quand une vie est en jeu. Les prescriptions ont aussi changé, certains médecins allant parfois directement indiquer un IRM quand un autre examen pourrait suffire. "On le voit parfois, précise Gaëlle Guittard, sur des affections qui pourraient se voir à la radio ou à l'échographie." Mais si sept radiologues interviennent sur le site de l'hôpital, ils sont plus nombreux à Arnas. En outre, globalement, les deux services peuvent répondre dans les mêmes délais aux sollicitations des patients : entre deux et trois semaines.

Fabrice Petit

Correspondant local de presse

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 19 mai 2022

Journal du19 mai 2022

Journal du 12 mai 2022

Journal du12 mai 2022

Journal du 05 mai 2022

Journal du05 mai 2022

Journal du 28 avril 2022

Journal du28 avril 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?