AccueilACTUALITESFaits divers / JusticeIncendie d'un mobil-home près d'un restaurant à Ambérieux d'Azergues : le témoin était en fait complice

Incendie d'un mobil-home près d'un restaurant à Ambérieux d'Azergues : le témoin était en fait complice

C'est une affaire plutôt rocambolesque à laquelle les gendarmes ont été confrontés dans la nuit du vendredi 26 au samedi 27 août.
Le mobil home a été entièrement détruit par l'incendie.
© Simon ALVES - Le mobil home a été entièrement détruit par l'incendie.

ACTUALITESFaits divers / Justice Publié le ,

Improbable, tout simplement. Dans la nuit de vendredi à samedi, aux alentours de 3 h du matin, un incendie s'est déclaré près d'un restaurant d'Ambérieux d'Azergues, le Jardin Gourmand, plus exactement dans un mobil home attenant à l'établissement. D'après les gendarmes, un témoin a filmé la scène et prévenu le restaurateur qui habitait près du départ de feu. Pendant ce temps, le principal suspect de l'incendie tente de s'enfuir avant d'être interpellé plus loin par le peloton de surveillance et d'intervention de la gendarmerie.

Emmené au poste pour être placé en garde à vue, les officiers se rendent compte alors qu'il est trop alcoolisé pour répondre aux questions. Il est placé en cellule de dégrisement et son audition est reportée. Le témoin, à son tour, est convoqué pour donner sa version des faits. Mais lui aussi est également alcoolisé et donc convoqué à revenir plus tard.

Une vidéo sur les réseaux sociaux, une Go pro volée... et des stupéfiants

Sauf qu'entre-temps, les gendarmes ont découvert que ce témoin était en fait complice de l'incendiaire et est donc placé en garde à vue. Il s'avère que les deux hommes travaillaient tous deux pour le restaurateur. Mais ce n'est pas tout : pendant sa première audition, le témoin-complice en avait profité pour filmer à son insu le gendarme qui recevait son témoignage.

Il avait également dérobé une caméra de type Go pro sur le bureau de l'officier. Un larcin dont il s'est vanté sur les réseaux sociaux, à travers la diffusion de la vidéo du gendarme sur laquelle il l'insulte à plusieurs reprises. La perquisition de son domicile, dans le 8e arrondissement de Lyon, a permis de retrouver la Go pro en question... ainsi que des stupéfiants et tout le nécessaire pour réaliser un trafic de drogue.

Celui-ci, âgé de 22 ans, tout comme l'incendiaire, âgé de 54 ans et originaire de Rillieux-la-Pape, ont reconnu les faits. Ils ont été présentés au parquet de Villefranche-sur-Saône dimanche, le premier pour incendie, outrage, vol et trafic de stupéfiants et le second pour incendie. D'après les gendarmes, ils n'étaient pas connus des services de police.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 22 septembre 2022

Journal du22 septembre 2022

Journal du 15 septembre 2022

Journal du15 septembre 2022

Journal du 08 septembre 2022

Journal du08 septembre 2022

Journal du 01 septembre 2022

Journal du01 septembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?