Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhône

Incendie chez Kuehne + Nagel à Villefranche : où en est l'enquête ?

le - - Faits divers / Justice

Incendie chez Kuehne + Nagel à Villefranche : où en est l'enquête ?
Julien VERCHÈRE - Un panache de fumée impressionnant s'élevait au-dessus du site de Kuhne + Nagel à Villefranche dimanche soir.

Les investigations débutent pour tenter de comprendre l'origine du sinistre qui a détruit dimanche soir une partie du site de l'entreprise de logistique à Villefranche.

Moins de 24 heures après l'incendie qui a ravagé un bâtiment de près de 7000 m2 sur le site Kuehne + Nagel de Villefranche, les investigations débutent pour déterminer les causes du sinistre.

D'après les informations collectées auprès de la police de Villefranche, la piste accidentelle est privilégiée, même s'il faudra du temps pour faire précisément la lumière sur les circonstances précises de cet incendie, qui n'a pas fait de victime.

Le brasier a pris entre 18 h 45 et 19 h dimanche soir. L'alerte a été donnée par un membre de l'équipe de sécurité après déclenchement de l'alarme. Les pompiers ont rapidement été déployés sur les lieux, mais la structure était déjà trop embrasée pour espérer la sauver. Le feu a été circonscrit peu avant 23 h.

"A ce stade, nous n'avons pas d'indication quant à l'origine du feu. Diverses expertises vont être menées dans les prochains jours, mais les résultats ne seront pas immédiats. Nous tenons en tout cas à saluer la réactivité et le grand professionalisme des sapeurs-pompiers ainsi que de nos équipes", souligne Matthieu de Lubersac, directeur communication, innovation et projets transverses chez Kuehne + Nagel France.

PAS UN ENTREPÔT DE STOCKAGE

Des chauffeurs ont ainsi procédé au déplacement en urgence d'une quarantaine de camions. "La plus grande partie du matériel roulant a été sauvé. A l'intérieur du bâtiment, il n'y avait que peu de marchandises. L'inventaire est en cours", ajoute Matthieu de Lubersac. L'agence de Villefranche est en effet spécialisée dans le "cross docking", mode d'organisation logistique à flux tendu.

Pour faire simple, l'entrepôt brûlé n'était pas destiné à stocker des marchandises, mais à jouer le rôle de plateforme temporaire (de "hub"), les marchandises arrivant par un camion d'un côté et en ressortant via un autre poids-lourd pour être livrées au client final. Le plus souvent dans la même journée. Le site étant à l'arrêt le dimanche, il était quasiment vide.

Sur le plan de l'activité, un plan de continuité a permis de limiter les conséquences économiques. Les salariés dont le travail a été directement impacté par l'incendie ont en effet été redéployés vers d'autres agences régionales Kuehne + Nagel (Limas, Vaulx-en-Velin, Saint-Etienne, Beaune et Chaponnay).

J.V.




Julien VERCHERE
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Patriote Beaujolais Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer