Fermer la publicité

Ile Porte : une nouvelle étude pour la zone nord de Villefranche

le - - Territoires

Ile Porte : une nouvelle étude pour la zone nord de Villefranche
(© Franck Chapolard)

Autour du diffuseur de l'A6, à côté de l'Ave-Maria, une grande zone nommée Ile Porte, située au nord de Villefranche, était au centre de toutes les attentions il y a six ans pour une implantation éventuelle d'IKEA.

Cela fait maintenant un an que le projet de la venue du géant de l'ameublement a été définitivement enterré. Les acteurs économiques ne se sont pas pour autant découragés et ont repris leur bâton de pèlerin. Ainsi, en 2013, une réflexion a été amorcée sur la base suivante?: "L'Ile Porte est l'un des derniers grands fonciers de l'agglomération, situé sur un axe routier majeur, qu'est-ce qu'on en fait??", lance Jean-Marc Besse, à la tête du service des affaires économiques à la Communauté d'agglomération Villefranche Beaujolais Saône.
Si le périmètre n'est pas pour le moment  défini, la réflexion porte sur une centaine d'hectares. "L'objectif est que le projet soit orienté sur une vingtaine d'hectares aménagés", souligne Bruno Ribardière, directeur général du bureau d'études D2P (Développement patrimoine Partenariat). Son rôle en tant qu'assistant de maître d'ouvrage est de faire le management des études, la coordination de l'ensemble des réflexions qui sont menées pour bâtir le projet.

"S'appuyer sur les forces vives du territoire"

Les chambres consulaires ont été associées à la réflexion ainsi que le Cluster Beaujolais, l'UVB, Inter Beaujolais, la Chambre d'agriculture et tous les acteurs institutionnels qui travaillent autour de l'aménagement du territoire, sans oublier le Conseil régional, le Département et l'Etat (ce dernier est concerné par les problématiques d'aménagement, de transports et d'environnement notamment). Coopèrent également des professionnels représentants d'un certain nombre de filières comme celles du bâtiment et du bois. Les acteurs du  tourisme des départements du Rhône et de l'Ain font partie de la réflexion globale menée quant à l'aménagement de cette zone. D2P les a tous rencontrés individuellement.
Le directeur de ce bureau d'études  a recueilli l'ensemble des informations provenant des acteurs économiques du territoire en posant au préalable la question : "Si vous étiez aménageurs, qu'est-ce que vous feriez??".
Plusieurs ateliers ont été organisés : un portant sur le développement économique relatif aux filières d'avenir (voir plus loin) et le deuxième sur le tourisme  (Beaujolais, Dombes) et la notoriété du territoire.

Construction neuve, rénovation

"L'objectif est d'avoir une vision multi-sectorielle du potentiel de développement du secteur de l'Ile Porte. Il doit être à terme un support d'évolution et de croissance pour des entreprises locales, qu'elles soient industrielles, artisanales ou liées au bâtiment. Les activités en rapport avec le tourisme pourraient trouver une place également", souligne Bruno Ribardière.  
Un certain nombre de filières d'avenir ont été identifiées en France par le Conseil national de l'industrie. "A partir de ce constat, nous nous sommes posé la question : quelles sont celles que le territoire peut mettre en avant ?", interroge l'Agglo Villefranche Beaujolais.  
Une des pistes prioritaires qui émerge de cette concertation serait une zone d'activités dédiée à la construction au sens large et la rénovation. "Aujourd'hui il y a un certain nombre d'enjeux liés à la performance énergétique, la maîtrise des dépenses d'énergie, délivre Bruno Ribardière. Cela peut avoir un sens de mobiliser les entreprises locales et de les accompagner dans leur développement, notamment autour de ces activités." Des études vont être réalisées pour vérifier la pertinence de cette orientation. Les filières bois et béton sont en première ligne. Elles développent des procédés innovants qui vont permettre de s'inscrire dans cette recherche de performance énergétique du bâtiment.
"Il s'agit de s'appuyer sur les forces vives du territoire dans tout ce qui touche le domaine de la construction pour générer entre elles des flux d'affaires et le développement de nouvelles offres de service", complète Jean-Marc Besse.
Si la piste du secteur de la construction et de la rénovation semble aujourd'hui une priorité, d'autres ne sont pas exclues. "Les treize filières d'avenir définies au niveau national vont être balayées pour repérer localement celles qui pourraient s'inscrire dans ce projet", précise Bruno Ribardière.  

Formation et centre de ressources

"Le but également est d'aménager un espace qui soit un vrai lieu de vie où se trouveront à la fois des activités économiques, des entreprises, mais aussi un ensemble de services qui pourraient être de la formation, des centres de ressources pour les entreprises et la mise en relation de concepteurs avec celles-ci", souligne le directeur de D2P. L'objectif étant de sortir du modèle d'activités classiques pour créer un lieu d'accueil de l'ensemble des fonctions qui pourraient être liées aux filières du bâtiment ou d'autres domaines qui sont en train d'être étudiés.
"Des activités de commerce et de services en lien avec le tourisme et les entreprises (hôtellerie, restauration) pourraient voir le jour", poursuit Bruno Ribardière. Le besoin reste à vérifier.

Où en est-on aujourd'hui ?

Les grands axes stratégiques de développement ont été définis. Cette orientation va être affinée. "Nous allons maintenant identifier différentes pistes de positionnement économique en travaillant sur les filières d'avenir avec les partenaires économiques pour vérifier les potentialités du territoire et sur ces bases définir un projet d'aménagement  qui devrait être proposé fin 2014", conclut Bruno Ribardière. Un aménagement qui se fera sur plusieurs années.

Laurence Chopart




Ses derniers articles

Abonnez-vous au Patriote Beaujolais

Le Patriote Beaujolais

  • ›   Pour plus de contenu papier & web
  • ›   l’accès aux annonces légales
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer