AccueilBEAUJOLAISPierres doréesHistoire(s) en Beaujolais : Anse, ville gallo-romaine et médiévale

Histoire(s) en Beaujolais : Anse, ville gallo-romaine et médiévale

Edifiée sur un axe stratégique, la commune de Anse a traversé les époques. Retour sur sa riche histoire.
Histoire(s) en Beaujolais : Anse, ville gallo-romaine et médiévale

BEAUJOLAISPierres dorées Publié le ,

Les premières traces de vie humaine dans le secteur de Anse datent du Paléolithique et du Néolithique. Cependant, c'est a l'époque gallo-romaine que la cité s'est faite une place dans la vie de l'époque.

Située entre Lyon (Lugdunum) et Mâcon (Matisco), celle que l'on dénommait alors Asa Paulini constituait une étape importante sur cette voie romaine. De nombreuses villas surplombant la Saône et l'Azergues se sont alors construites. La villa de la grange du Bief reste la plus connue.

Au IIIe siècle, avec les incursions barbares, Anse se protège et construit une enceinte fortifiée de 13 000 m2 et de 450 mètres de périmètre. C'est le castrum gallo-romain.

L'ÉPOQUE FÉODALE

Plus tard, le Moyen-âge viendra également marquer Anse. A cette époque, la commune est rattachée au Comté de Lyon, administré par l'Archevêque. En 1213, l'archevêque de Lyon donne ordre de construire le Château des Tours afin de protéger Lyon face à sa situation frontalière de la seigneurie de Beaujeu.

Bien conservé car toujours occupé, classé au sein des Monuments historiques en 1987, le château a été renové entre 2006 et 2008. Une souscription a été lancée en partenariat avec la Fondation du patrimoine au printemps 2019 afin d'envisager une dernière tranche de travaux.

La commune de Anse regorge d'autres histoires, jusqu'à l'époque contemporaine. Certains édifices peuvent ainsi encore être visités, à l'image du Château des Tours.

Élisa BRUNEAU

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?