AccueilACTUALITESHistoires d'ici : quand le Beaujolais était victime de la peste

Histoires d'ici : quand le Beaujolais était victime de la peste

Cette terrible épidémie a ravagé des villes entières.
Histoires d'ici : quand le Beaujolais était victime de la peste

ACTUALITES Publié le ,

Pendant plusieurs millénaires, l’Europe et sans doute le reste du monde a souffert de la peste. Le Beaujolais n’y a pas échappé. Ayant déjà frappé l’Europe par deux fois, la peste fait son apparition à Villefranche et dans le Beaujolais dès le printemps 1348.

Elle frappera alors sans cesse jusqu’à la fin du XVIIe, revenant par période. En 1420, la "grande peste" fait des ravages à Villefranche, Belleville ou Montmerle. Le Beaujolais subit aussi celle de 1468. Quant à l’épidémie de 1522 et 1523, elle s'avère terrible. Suite à ces dernières, les échevins de Villefranche construisent un hôpital pour les pestiférés en dehors des murs de la ville, qui se trouvait dans l’actuel quartier… de la Quarantaine.

DES DOMMAGES CONSIDÉRABLES

"(…) Les habitants ont souffert et enduré à cause de la contagion si véhémentement qu’il est mort la moitié des habitants de la ville", témoigne l'assemblée des habitants de Villefranche dans un compte-rendu. Une époque où la ville comptait environ 4 000 habitants.

Si le bilan a peut-être été exagéré pour convaincre le roi de diminuer les impôts, il ne fait pas de doute que la ville a été lourdement touchée. En 1628, un registre fait état de 399 morts par contagion. La peste réapparaîtra de manière sérieuse en 1643 et 1680 à Villefranche. Et puis plus rien. Le mal a mystérieusement disparu.

L’amélioration des conditions d’hygiène ont permis de l’éradiquer en Occident avant même qu’on comprenne cette maladie. Il faudra attendre les dernières années du XIXe siècle pour que deux élèves de Louis Pasteur mettent fin à un mystère de plusieurs millénaires.

Aurélien SPERANDIO, correspondant local de presse

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?