AccueilSPORTSFCVBHervé Della Maggiore : "On peut leur faire mal"

Hervé Della Maggiore : "On peut leur faire mal"

À quelques heures du match contre Quevilly Rouen Métropole, en barrage aller de la Ligue 2 BKT, l'entraîneur du FCVB affiche sa confiance.
Hervé Della Maggiore : "On peut leur faire mal"
David Duvernay

SPORTSFCVB Publié le ,

L'après Bourg-en-Bresse

"Les joueurs sont restés tranquilles le week-end qui a suivi notre match contre Bourg-en-Bresse. On a consacré la journée du lundi au médical pour soigner les bobos et remettre tout le monde sur pied. Mardi, on a organisé une sortie en VTT à Miribel Jonage pour laver la tête et les jambes, avant une journée de repos mercredi et une reprise de l'entraînement jeudi dernier. […] J'ai des joueurs qui ont retrouvé pas mal de fraîcheur et qui restent aussi sur une belle dynamique. La preuve est en contre Bourg. On a pu faire une bonne semaine de travail pour bien préparer ce match. On a mesuré les forces et faiblesses de l'adversaire et tout le monde est prêt à en découdre.

L'opposition face à QRM

"Ce sera une vraie opposition de style dans les deux confrontations. C'est une équipe qui joue un football pragmatique, en ayant la plus faible possession de balle de Ligue 2 cette saison mais solide sur ses points forts : la transition, la puissance, la vitesse. Notre équipe, elle, joue pour mettre la main sur le jeu. Donc ce sera vraiment intéressant. Il faudra qu'on soit fort sur nos points forts et les leurs pour les ennuyer. […] On a fait des séances vidéo mais on connait très bien cette équipe individuellement et collectivement. On peut leur faire mal."

Un effectif au complet et motivé

"Jean-Christophe Bouet (absent les deux derniers matchs) aurait pu jouer contre Bourg mais on n'a pas voulu prendre de risque. On savait que Lucas Caruso était en forme et a fait une belle saison même au niveau des entraînements. Jean-Christophe Bouet est rétabli et sera titulaire demain. Timothé Taufflied a été ménagé en début de semaine dernière, comme Malcom Bokélé, Simon Elisor et Adrian Dabasse, mais tout le monde est sur le pont. On avait hâte d'en découdre après Bourg-en-Bresse mais cette pause nous a permis de soigner les petits bobos. L'esprit des joueurs est bon. Ils attendent avec impatience de pouvoir en découdre. C'est une saison longue et éprouvante psychologiquement et physiquement mais c'est la même chose pour QRM. On a la volonté de vouloir vite mais bien finir surtout."

L'absence de Florent Da Silva (suspendu) préjudiciable ?

"Florent n'était pas là en début de saison, mais ça ne nous a pas empêché de gagner des matchs. Je ne me focalise pas sur l'absence d'un joueur car d'autres qui rentrent en cours de jeu sont performants. Oui, il nous a apporté un plus depuis son arrivée mais je suis convaincu que même sans lui nous sommes capables de faire un très bon match contre QRM.

L'apport des trentenaires

"De l'expérience, il en faut, mais aussi un peu de folie. La cohésion de mon groupe résume bien ça. On a ces deux aspects-là. Et les arrivées à la trêve de Malcom Bokélé et de Florent Da Dilva nous ont amenées cette fraicheur et cette insouciance qui nous ont fait du bien. Sur ces matchs décisifs de fin de saison, l'expérience est donc importante, avec de nombreux joueurs qui ont connu ce genre de situation. Pour un coach, c'est un bon point d'appui."

Un quatrième barrage pour le coach

"Les deux premiers barrages que j'ai disputés se sont déroulés dans une configuration différente, pour ne pas descendre. À Bourg, je sentais que le vestiaire était moins concerné par l'enjeu. J'avais un groupe fatigué et réduit à l'époque avec beaucoup de blessures. Des s joueurs n'évoluaient pas à leur poste de prédilection et je n'avais pas d'autres solutions. Le deuxième au Gazélec d'Ajaccio est celui qui m'a le plus touché car personne ne s'y attendait. C'était un gros coup. Ce barrage est différent car nous avons tout à gagner. On n'aura pas moins de pression mais elle sera perçue différemment. […] On sait que le but à l'extérieur vaut double. C'est un contexte à prendre en considération. Je n'aime pas trop me focaliser et me projeter sur le match d'après mais on sera obligé dans cette configuration. [...] Par rapport à l'an dernier face à Niort, il n'y a pas d'appréhension, mais la volonté de se servir de ce barrage."

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 30 juin 2022

Journal du30 juin 2022

Journal du 23 juin 2022

Journal du23 juin 2022

Journal du 16 juin 2022

Journal du16 juin 2022

Journal du 09 juin 2022

Journal du09 juin 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?