Fermer la publicité

Hervé Della Maggiore : "On peut aller au bout"

le - - FCVB

Hervé Della Maggiore : "On peut aller au bout"
© Archives / Franck Chapolard - Hervé Della Maggiore salue la victoire pleine de courage de ses joueurs.

Satisfait de la victoire "acquise au courage" face à Avranches samedi soir, l'entraîneur du FCVB estime que son équipe a toutes les cartes en mains pour aller au bout de ses idées, avec le barrage pour la Ligue 2 plus que jamais en ligne de mire.

Hervé Della Maggiore (entraineur FC Villefranche Beaujolais) : "C'est vraiment une victoire au courage, en tout cas quand on regarde la deuxième mi-temps. J'aurais préféré rentrer aux vestiaires à la pause avec un score un peu plus acquis. Il est dommage d'encaisser ce but sur la seule occasion de la première mi-temps qu'ils se procurent. On avait joué mercredi, Avranches devait absolument gagner pour avoir une dernière chance de jouer les barrages. Je savais qu'ils allaient pousser en deuxième période. (...)

Ce qu'il faut retenir ce soir, c'est cet autre visage par rapport à mercredi où on a montré de très belle choses dans le jeu. Aujourd'hui, c'était au courage, au mental. (...)

Il fallait qu'on gagne et la défaite d'Orléans ce soir nous arrange aussi. Mais ce n'est pas encore fini. On y verra sans doute un peu plus clair vendredi prochain à l'issue des matchs en retard que joueront Le Mans et Orléans cette semaine. De notre côté, on va essayer d'abord de bien récupérer durant les deux prochains jours. Il nous restera ensuite le temps de bien préparer le déplacement le lundi suivant à Saint-Brieuc. (...)

Je pense que le groupe peut aller au bout, en tout cas nous sommes dans une situation qui nous permet d'y penser. Sur le plan mental comme sur le plan technique, on est bien. Quand on allie ces deux paramètres on peut se dire qu'on peut aller loin."

Fred Reculeau (entraineur US Avranches) :

"C'est dommage qu'on débute mal ce match. On était pourtant venu avec des intentions... J'avais mis beaucoup de pression à mes joueurs, j'avais envie de voir si on pouvait rivaliser avec un adversaire de ce calibre. On a sans doute sous-estimé cette volonté de Villefranche de nous faire mal dès l'entame (...)

Le scénario de ce soir, c'est c'est l'histoire de notre saison, avec beaucoup de jeunes qui ont à apprendre. En deuxième période, Villefranche était entamé physiquement, mais on n'a pas su en profiter. On reste très déçus."




Julien VERCHÈRE
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous au Patriote Beaujolais

Le Patriote Beaujolais

  • ›   Pour plus de contenu papier & web
  • ›   l’accès aux annonces légales
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer