AccueilSPORTSHandballHandball/Nationale 2 : l'Entente Beaujolaise a son destin en main

Handball/Nationale 2 : l'Entente Beaujolaise a son destin en main

Contre Saint-Egrève, les Caladois ont gagné le match qu'il fallait (38-31), profitant aussi des défaites de Chalon et Aix-en-Savoie pour sortir de la zone rouge à une journée de la fin du championnat.
Handball/Nationale 2 : l'Entente Beaujolaise a son destin en main
David Duvernay - La joie des Caladois, après leur succès contre Saint-Egrève.

SPORTSHandball Publié le ,

Et ils ont explosé de joie ! Dans une chaude ambiance - les supporters de Saint-Egrève avaient fait le déplacement - les Caladois ont remporté un match capital ce samedi soir à l'Escale, un peu plus garni qu'à l'accoutumée donc. Et il fallait tout ça pour pousser l'Entente Beaujolaise vers une victoire qui n'est pas encore synonyme de maintien en Nationale 2. Mais elle en prend le chemin.

En profitant également des revers d'Aix-en-Savoie contre Vénissieux (25-38) et de Chalon face à Dijon (25-32), l'équipe de Walid Benkahla, remonté comme jamais, aussi bien sur le banc que dans la cage, est à nouveau sortie de la zone rouge, occupant désormais la 9e place, à égalité de points avec ses deux rivaux. Rien n'est joué car tous doivent encore disputé un match de championnat, dans une semaine. Mais elle a toutes les cartes en main désormais pour réussir son pari.

Patience et aggressivité

Dans ce match des mal classés, l'Entente Beaujolaise, longtemps bousculé par Saint-Egrève (15-16 à la pause), a fini par passer la vitesse supérieure en deuxième période. En quatre minutes, juste après le retour des vestiaires, elle inflige un 5-1 et parvient à faire la course en tête, stabilisant ensuite son écart à deux ou trois buts. Sous pression, et malgré de nombreuses 2 minutes infligés aux Caladois, Saint-Egrève craque en fin de match. "Nous étions sur un cycle positif malgré la défaite contre Vénissieux précédemment. Nous avons affronté un adversaire moins difficile que ceux que nous avions battu à la maison jusqu'à maintenant. Mais il fallait faire attention à cette surpression et être patient. Il fallait tenir le score en première mi-temps, c'est ce qu'on a fait. Et je voulais qu'on fasse la différence en seconde période, sur le physique, en continuant à les agresser et monter les ballons rapidement", a déclaré l'entraîneur.

Dans une semaine, l'Entente Beaujolaise se déplace à Dijon et tentera donc de valider son maintien en Nationale 2.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 19 mai 2022

Journal du19 mai 2022

Journal du 12 mai 2022

Journal du12 mai 2022

Journal du 05 mai 2022

Journal du05 mai 2022

Journal du 28 avril 2022

Journal du28 avril 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?