AccueilHandballHandball/Nationale 2 : Et tout s'est enrayé pour l'Entente beaujolaise

Handball/Nationale 2 : Et tout s'est enrayé pour l'Entente beaujolaise

Contre Longvic, également sans victoire avant cette 4e journée de championnat, les Caladois ont coulé en fin de match, alors que la victoire semblait nettement à leur portée…
Handball/Nationale 2 : Et tout s'est enrayé pour l'Entente beaujolaise
Franck CHAPOLARD - Malgré beaucoup de générosité contre Longvic, à l'image de Dany Edward, les Caladois ont sombré malgré trois buts d'avance...

SPORTSHandball Publié le ,

Un match se joue souvent sur des détails, surtout quand deux équipes du même niveau et ayant les mêmes préoccupations s'affrontent. C'était le cas pour l'Entente Beaujolaise qui recevait Longvic samedi dernier à l'Escale, pour un duel de mal classés.

Après une première période serrée (11-11), les Caladois parviennent enfin à réaliser un break avec trois buts d'avance (19-16 à la 42e minute). Sur une perte de balle adverse, l'Entente Beaujolaise a même la possibilité de passer à + 4 et probablement de couler définitivement Longvic.

Mais sur la récupération, dans son camp, Flavien Gaudillat, de retour en équipe N2, ne parvient pas à maîtriser le ballon au sol. Longvic profite de l'aubaine, réduit d'abord le score, puis égalise, avant de prendre à son tour le large. Au final, l'Entente Beaujolaise concède un 0-7 irrémédiable, les joueurs de Walid Benkahla terminant même le match avec deux petits buts seulement inscrits en 18 minutes (21-25). Le fameux détail qui fâche…

"Le hand, ça ne marche pas comme ça"

Avant ce trou noir, l'Entente Beaujolaise avait pourtant presque tout bien fait. Solide défensivement et sous la houlette d'un Ilan Alliel à nouveau au four et au moulin (9 buts), elle semblait bien partie pour remporter enfin son premier match de la saison. "On a arrêté de jouer et de courir, a commenté à chaud Flavien Gaudillat après la rencontre. On s'est peut-être vus trop beaux à + 3 et on croyait qu'on allait gagner. Mais le hand, ça ne marche pas comme ça…"

"Ce soir, on a la tête dans le seau. C'est un match qu'on n'aurait pas dû perdre. Nos tirs manqués nous ont été fatals…", a ajouté son entraîneur Walid Benkahla. Avec cette quatrième défaite de rang, l'Entente Beaujolaise reste agglutinée dans le bas du classement (11e), entre Saint-Égrève et Aix-en-Savoie, et avec ses doutes et ses défaillances du moment.

David Duvernay

Correspondant local de presse

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?