AccueilSPORTSHandballHandball/N3 : le BVSH va devoir trouver des leviers pour se relever

Handball/N3 : le BVSH va devoir trouver des leviers pour se relever

Malgré un début de saison loin de ses espérances, l'entraîneur bellevillois se montre confiant sur la capacité de son groupe à réagir.
Axel Tisseur dont le retour à la compétition peut permettre au BVSH de mettre fin à sa série de défaites.
©David Duvernay - Axel Tisseur dont le retour à la compétition peut permettre au BVSH de mettre fin à sa série de défaites.

SPORTSHandball Publié le ,

Lanterne rouge de sa poule en Nationale 3, le Beaujolais Val de Saône Handball (BVSH) est en souffrance en ce début de saison, sans aucune victoire après quatre journées de championnat. La dernière en date est celle concédée à domicile contre P2H Handball (27-35), après une entame de match totalement ratée (0-8). "On démarre mal le match à cause de nos pertes de balle. Certes, on réagit en deuxième mi-temps. Mais on ne peut pas jouer que quinze minutes seulement", commente Riad Didi, l'entraîneur du BVSH, dont le retour sur le banc semble bien difficile.

Pourtant, le technicien ne s'alarme pas et se montre confiant quant à la capacité de son équipe à rebondir au plus vite. "Il y a du potentiel au sein de ce groupe mais on ne l'exploite pas à 100 %. Les joueurs doivent avoir confiance en eux, dit-il. Ce n'est pas tant sur le plan défensif que nous sommes en difficulté, car beaucoup de nos buts sont concédés sur des contre-attaques adverses, mais en phase offensive. On travaille pourtant des combinaisons mais notre efficacité face au gardien adverse est trop faible."

Des responsabilités à prendre

Privé d'Alexis Auger et Youssef Ghanem (cheville) contre P2H Handball, le BVSH a pu compter sur le retour à la compétition d'Axel Tisseur, auteur néanmoins d'une timide prestation (1/2) par rapport à celles qu'il a pu accomplir la saison dernière. Orphelin de Guillaume Fol (retraite) et Cédric Feneuil (Caluire), qui se distinguait par sa vista et ses initiatives individuelles, Belleville se cherche de nouveaux chefs de file techniques et expérimentés. "J'attends d'Axel, de par son expérience notamment, qu'il prenne plus de responsabilités. C'est aussi le cas d'autres joueurs comme Lucas Roure ou Sylvain Gobet", dévoile Riad Didi.

En attendant le prochain match de championnat à Strasbourg, samedi 22 octobre, le groupe va se retrouver ce jeudi soir à l'entraînement. Comme premiers leviers en vue d'un rebond, Riad Didi promet une séance "avec des jeux et exercices simples pour se rassurer et reprendre confiance. L'aspect psychologique est aussi important dans ces moments-là." D'autant que ce nouveau déplacement sera le premier d'une série de quatre matchs loin du gymnase Philippe Gardent. "Il faudra bien négocier cette série en ramenant des points, en gagnant au moins deux matchs. Mais je reste confiant".

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 01 décembre 2022

Journal du01 décembre 2022

Journal du 24 novembre 2022

Journal du24 novembre 2022

Journal du 17 novembre 2022

Journal du17 novembre 2022

Journal du 10 novembre 2022

Journal du10 novembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?