Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhône

Handball/Coupe de France : pour Belleville, ça reste "un souvenir impérissable"

le - - Handball

Handball/Coupe de France : pour Belleville, ça reste "un souvenir impérissable"

Alors que l'entente Gleizé, Denicé, Saint-Julien s'apprête à vivre un moment historique samedi à Bercy avec la finale de la coupe de France régionale, Guillaume Fol et Riad Didi, deux acteurs du triomphe Bellevillois, reviennent sur leur sacre de 2013.

C'était déjà un samedi 25 mai. Il y a six ans, l'équipe masculine du Beaujolais Val-de-Saône Handball, (BVSH) alors présidé par Jean-Guy Cinquin, remportait la coupe de France régionale, au terme "d'une épopée grandiose" et "d'une finale à couper le souffle" face à Falaise (22-21). Six ans après, ils sont encore quelques-uns du groupe de l'époque à toujours défendre les couleurs de Belleville, à l'image de Guillaume Fol, Denis Delmas, Alexandre Thomas et l'entraîneur Riad Didi. Et forcément, les images de la victoire et de la remise du trophée resteront à jamais gravées dans leur mémoire. "C'est un souvenir impérissable, confirme Guillaume Fol. C'est un match que tu ne fais qu'une fois dans ta vie, devant des milliers de spectateurs. Tout le club était derrière nous durant ce parcours. C'était absolument génial, d'autant plus que nous avions gagné avec cette bande de copains".

Riad Didi, pour sa première année en tant qu'entraîneur du BVSH, se souvient surtout de l'entrée dans l'enceinte. "Nos supporters étaient derrière nous. Et c'est Mickaël Durban qui me dit de me retourner pour les voir. C'était une marée jaune et verte. J'étais fou. Et après le match, j'ai pu croiser dans les couloirs de Paris-Bercy les joueurs du Paris Saint Germain Handball et de Montpellier, les deux plus gros clubs français. Cette finale restera comme le plus beau souvenir de ma vie."

"Jouer ce match sereinement"

Pour l'entraîneur, la préparation et la gestion d'un tel événement ont autant compté que la prestation de son équipe dans ce succès historique. "Nous étions partis la veille pour éviter la fatigue du trajet et pour visiter Paris-Bercy afin de prendre nos marques dans cette enceinte. Puis, nous avions pu nous entraîner le soir dans un gymnase. Nous étions vraiment dans les meilleures conditions. Pour ma part, je n'avais plus qu'à me préoccuper du terrain." Guillaume Fol donne quelques conseils aux Violettes. "Il faut qu'elles jouent ce match sereinement, comme elles ont su le faire cette saison et qu'elles fassent abstraction de ce qu'il y autour, même si ce n'est pas toujours évident pour certains. Il faut qu'elles restent concentrées sur leur finale."

Riad Didi leur adresse également un message : "Nous penserons vraiment aux joueuses de Gleizé. On compte sur elles pour mettre en valeur le Beaujolais sur un événement comme celui-là. Il faut féliciter toutes les personnes du club qui ont travaillé pour qu'elles atteignent cette finale. Maintenant, il faut ramener la coupe".

David Duvernay

Correspondant local de presse

Toutes les infos sur la finale des Violettes à retrouver demain dans notre édition papier.




Tony FONTENEAU
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Patriote Beaujolais Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer