Fermer la publicité

Guy Bedos au théâtre de Villefranche en mars 2013 : "La vie est une comédie italienne"

le - - ACTUALITES

Guy Bedos au théâtre de Villefranche en mars 2013 : "La vie est une comédie italienne"
Laurence CHOPART - Guy Bedos : "Les gens sont de plus en plus dingues, ils se flinguent avec des mots"

Le théâtre de Villefranche avait reçu deux fois Guy Bedos en 1995, puis en 2013 pour ses adieux à la scène avec son spectacle "Rideau".

Le comédien, humoriste, artiste de music-hall, scénariste et chroniqueur Guy Bedos est décédé hier à l'âge de 85 ans. C'est son fils Nicolas qui l'a annoncé sur les réseaux sociaux.

"Il était beau, il était drôle, il était libre et courageux. Comme je suis fier de t'avoir eu comme père. Embrasse (Pierre) Desproges et (Jean Loup) Dabadie, vu que vous êtes tous au paradis", a-t-il écrit sur Instagram et Twitter.

On se souvient du spectacle "Rideau" programmé au théâtre de Villefranche le 27 mars 2013.

Un "au revoir" explosif où avaient résonné ses révoltes, son goût pour la justice et son appel à la vigilance. Tout y était passé : le monde dans tous ses états, les religions, le sport, les engagements, la politique, son dada. Un best of 100 % Bedos où il avait tout donné. Il avait aussi lancé des messages d'amour à son public en soulignant la chance qu'il a eue d'avoir pu exercer si librement son métier.

Très ému à la fin du spectacle, Guy Bedos avait eu du mal à quitter la scène. Il avait salué de nombreuses fois le public.

Puis, il nous avait confié ce soir-là, au cours d'une interview et alors qu'il faisait ses adieux à la scène, "vouloir finir en beauté" (la dernière date de sa tournée était alors prévue le 23 mai 2013 à l'Olympia).

"DE SAVOIR DES GENS SANS BOULOT CELA ME MET MAL A L'AISE"

A la question : "Qu'est-ce qui vous met le plus en colère? Il nous avait répondu : "L'injustice. Je sais que je vis bien, mais de savoir les gens sans boulot, des ouvriers licenciés, cela me met mal à l'aise. J'en ai marre aussi de la politique. Il y a des gens bien à Gauche comme à Droite, mais une fois qu'ils sont élus, ils changent. Cela explique la révolte de certains. Mélenchon, même si je ne suis pas toujours d'accord avec lui, a le mérite de bousculer le débat politique. Il avait ajouté : J'aime beaucoup l'Italie, mais le score de Berlusconi est révoltant."

"CE SOIR A VILLEFRANCHE C'ETAIT UN MOMENT FORT"

Avec plus de 50 ans de scène, il avait été difficile pour Guy Bedos de nous confier ses nombreux moments inoubliables : "Ce soir à Villefranche (NDLR 27 mars 2013) c'était un moment fort. Le public était chaleureux, intelligent. Mais il est vrai quand Barbara en 1965 m'a demandé de me produire en co-vedette" à Bobino, cela reste un moment inoubliable, tout comme le spectacle "Tête-Bêche" que j'ai monté avec mon ex-femme, Sophie Daumier."

Il était de ceux qui aimaient bien discuter avec son public. Cette soirée restera dans les annales du théâtre de Villefranche.

Laurence CHOPART

LES DERNIERS MOTS DE GUY BEDOS AU THEATRE DE VILLEFRANCHE

Après sa fameuse revue de presse, Guy Bedos avait terminé son spectacle au théâtre de Villefranche avec ce texte :

La vie est une comédie italienne,

Buena sera, signore, signori,

Tu ris, tu pleures, tu pleures, tu ris

Tu vis, tu meurs, tu meurs, tu vis

Comediante

Tragediante,

C'est ça, c'est ça la vie

Il bidone

Fréderico Fellini

Il pigeonne

Mario Monicelli

Il fanfaronne

Dino Risi

Ettore Scola

Te voilà

Nous nous sommes tant aimés

Mes chers amis, mes camarades

Rejoignez-moi dans ma parade

Je suis un vieil arlequin mité

Fatigué d'avoir trop crié

Mes mensonges et mes vérités

Sur les tréteaux de la charité

De ma commedia dell'arte.

En piste

Les artistes

C'est notre rôle

D'être drôles

Dans le rire et dans les larmes

Couvrons un peu le bruit des armes

Les gens sont de plus en plus dingues

Se flinguent avec des mots,

Se flinguent avec des flingues

Ils passent le temps à se flinguer

Et ils voudraient qu'on soit plus gais

En piste

Les artistes

C'est notre rôle d'être drôles.

Auteurs

Acteurs

Spectateurs

Pour un soir

L'ESPOIR

Arrivederci, arrivederia

Je suis content, vous êtes tous là

Buena sera, signore, signori

A domani, A domani

DOMANI




Laurence CHOPART
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous au Patriote Beaujolais

Le Patriote Beaujolais

  • ›   Pour plus de contenu papier & web
  • ›   l’accès aux annonces légales
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer