Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhône

Guillaume Meurice au théâtre de Villefranche ce soir et demain

le - - Côté spectacles

Guillaume Meurice au théâtre de Villefranche ce soir et demain
Sanchon Bibille - Le spectacle de Guillaume Maurice affiche complet partout en France ou presque.

L'humoriste et chroniqueur engagé présente un show en solo où il tourne en dérision les méthodes de communication utilisées par les politiques.

Après Alex Vizorek accueilli la saison dernière, c'est au tour de Guillaume Meurice, son acolyte dans l'émission décapante "Par Jupiter !" sur France Inter de faire son show sur la scène du théâtre de Villefranche. Il va nous livrer avec impertinence sa vision toujours grinçante et satirique de la société actuelle. Dans ce nouveau spectacle, Guillaume Meurice se glisse dans la peau de Xavier, jeune cadre dynamique et ambitieux, communicant du gouvernement. Un de ces types obsédés par le pouvoir. Un de ces types capables de vendre aussi bien, et avec les mêmes techniques, une marque de yaourt et un homme politique…

Le Patriote : Lorsque vous arrivez dans une ville ou une petite commune décryptez-vous l'environnement politique d'un territoire, d'une région avant de jouer ?

Guillaume Meurice : "Exactement. Je le fais le jour même. Je demande aux techniciens ou aux organisateurs, la couleur politique de la ville et de la région. J'aime bien savoir s'il y a eu des scandales un peu croustillants les derniers temps. Je me rencarde toujours un peu pour qu'il y ait dans le spectacle des éléments du cru. J'ai un spectacle qui permet ça. Il n'est pas figé. Je peux à la fois rajouter de l'actu et géographiquement parlant des choses rigolotes."

VILLEFRANCHE : DERNIERE DATE D'UNE LONGUE TOURNEE

Vous avez repris "Que demande le peuple ?" créé en 2014, vous avez dû le réadapter, pourquoi ?

"Je joue toujours mon personnage. C'est un communicant du pouvoir. En 2014, c'était Manuel Valls et là je joue directement le communicant de Macron, ça va plus vite. Et comme la période est très axée sur la communication le marketing et toutes ces conneries, je m'amuse à faire évoluer le spectacle avec l'actu comme en ce moment les Gilets jaunes ou lorsqu'il y a de la polémique. Je m'amuse à "prendre" ce qui s'est passé dans la semaine et expliquer comment le communicant du pouvoir gère tout ça. C'est assez plaisant. En plus, je le fais beaucoup à la radio, donc je n'ai pas besoin de me forcer pour suivre l'actualité. A Villefranche, c'est la dernière fois que je jouerai "Que demande le peuple ?" samedi soir. Il a tourné pendant quatre ans et demi et ce sera la 451e fois Et donc il y aura de l'émotion. On va tous chialer. Ça va être bien !"

Au départ qu'est-ce qui vous a donné envie d'écrire ce spectacle ?

"Je fais des one man show depuis une dizaine d'années. J'avais commencé en 2007. Je jouais cinq/six personnages (NDLR "Tout le monde y passe"). Ce qui m'a donné envie d'écrire sous cette forme-là, c'est d'interpréter un personnage pendant une heure et demie. Cela permet de le faire évoluer et de faire comprendre les caractéristiques du mec que j'incarne. Je voulais que cela reste théâtral, que ce ne soit pas du stand-up comme cela se fait beaucoup maintenant. J'aime bien la forme narrative et les retournements de situation comme au théâtre. J'avais donc un petit cahier des charges d'écriture et je voulais que cela reste satirique, c'est ça qui me plait. C'est ce que je fais à la radio et sur scène depuis toujours : que ça reste assez ancré non pas à la politique politicienne, mais à l'organisation de la société, on va dire sociétal pour utiliser un grand mot."

"C'EST UN AUTRE AMUSEMENT DE TITILLER LES POLITIQUES"

Vous aimez bien improviser et créer des interactions avec le public ?

"Oui c'est pourquoi le spectacle dure parfois une heure quarante-cinq. Le public est vraiment motivé et inspiré. Il représente un panel des Français. Ce qui me permet de jouer sur les idées de quota, de sondage, de poser des questions aux gens, de jouer et de réagir par rapport à leurs réponses."

Qu'est-ce qui vous met en colère aujourd'hui ?

"Je ne suis pas d'un naturel très colérique. Mais je suis sensible à certains traitements que l'on fait subir aux animaux. Mais vraiment, je ne mets jamais en colère."

Vous êtes toujours parrain de L214 ?

"Oui. Dès que je peux les aider, je le fais."

Rentrée 2014, Charline Vanhoenacker et Alex Vizorek vous propose dans "Si tu écoutes j'annule tout… un rôle de comique d'investigation cela a été une étape importante pour vous ?

"Cela fait un moment qu'on se marre bien à faire cette émission-là (NDLR aujourd'hui Par Jupiter !) Amuser les autres, c'est ce qui me plaît le plus. On s'entend tous très bien. Dès le matin je réalise des micro-trottoirs ou des reportages. Je reviens vers 11 h 30 pour monter les sons et écrire. Je suis assez fan des personnages hauts en couleur : A côté de la radio, il y a une esthéticienne qui s'appelle Edith, que je m'amuse à interviewer régulièrement et avec qui, je pense, je vais faire le bilan de l'année. Après c'est un autre amusement de titiller des politiques. Ce n'est pas le même rapport. Ce sont des professionnels de la parlotte."

Propos recueillis par LAURENCE CHOPART

Théâtre de Villefranche. Vendredi 21 décembre à 20 h 30 et samedi 22 décembre à 20 h 30. Complet. En dédicace samedi 22 décembre de 14 h à 16 h à la Librairie des Marais à Villefranche pour son livre "Cosme".




Laurence CHOPART
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Patriote Beaujolais Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer