AccueilBEAUJOLAISRégion des crusGuide Michelin : trois nouveaux étoilés en Beaujolais

Guide Michelin : trois nouveaux étoilés en Beaujolais

C'est un rendez-vous aussi attendu que sujet à polémique dans le monde de la gastronomie.

BEAUJOLAISRégion des crus Publié le ,

Le guide Michelin a dévoilé lundi son palmarès 2014, consacrant trois nouvelles tables en Beaujolais. Il faut en premier lieu regarder vers le nord de la région et Saint-Amour, dont deux tables obtiennent une première étoile la même année. Un sacré coup de pub pour la petite commune de Saône-et-Loire et le cru beaujolais associé ! L'Auberge du Paradis, propriété du chef Cyril Laugier, rentre dans le cercle fermé des cinq cent quatre restaurants une étoile en France, tout comme son voisin et nouvellement ouvert Au 14?Février, avec en cuisine le chef japonais Masafumi Hamano.
A quelques kilomètres plus au sud, c'est L'Auberge Le Cep qui retrouve son étoile au Michelin. Rendue célèbre par la charismatique Chantal Chagny, la table située au cœur de Fleurie a été reprise l'été dernier par un ancien de chez Ducasse, Alain Souliac, associé à Laurent Lachize. Ces trois nouvelles distinctions font office de confirmation pour un Beaujolais qui compte désormais près de dix tables étoilées, beaucoup plus qu'il y a encore seulement cinq ans. Une aubaine pour le tourisme.
Notons par ailleurs que le restaurant Au Colombier, à Anse, s'est vu octroyer un Bib gourmand par le guide Michelin. Ce symbole distingue les restaurants où l'on mange particulièrement bien, pour un prix mesuré (maximum de 31 euros pour entrée + plat + dessert). Dans la région, L'Embarcadère (Jassans-Riottier), Le Beaujolais (Belleville) ou Le Poisson d'or (Mâcon) font partie de cette sélection.

Julien Verchère

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?