AccueilACTUALITESFaits divers / JusticeGrosse opération de contrôles sur les routes du Beaujolais

Grosse opération de contrôles sur les routes du Beaujolais

Cette opération était menée conjointement par la gendarmerie et la police nationale.
Grosse opération de contrôles sur les routes du Beaujolais
Tony FONTENEAU

ACTUALITESFaits divers / Justice Publié le ,

Ce vendredi, il était difficile de passer entre les mailles du dispositif de contrôle mis en place sur les routes du Beaujolais. Dix-sept gendarmes de la compagnie, huit militaires de l'Escadron départemental de sécurité routière (EDSR), dix policiers caladois, le tout épaulé par un hélicoptère de la Section aérienne de Bron. Les forces de l'ordre étaient partout en ce début de week-end de chassé-croisé.

Quatre grands points de contrôle ont pu être établis par les gendarmes et les policiers. "Car même si les chiffres de la mortalité routière sont encourageants depuis le début de l'année, il ne faut pas relâcher la pression, a expliqué le commandant Agostini, de l'EDSR. Nous devons être toujours plus présents."

Pour une plus grande efficacité, les gendarmes ont, durant tout l'après-midi, déplacé les trois points de contrôle dont ils avaient la charge. "Ça nous permet d'être opérationnels sur tout le nord de la zone et d'être un peu moins visibles par les applications type Waze, a indiqué le commandant Arthur Commins de la compagnie de Villefranche. Nous pouvons aussi compter sur les voitures banalisées qui circulent tout l'après-midi."

Parmi les premières infractions relevées, des absences de contrôle technique, des pneus lisses ou des défauts de permis. "Nous avons également contrôlé une personne avec 0,9 gramme d'alcool, a expliqué le commandant Vially du commissariat de Villefranche, en poste au rond-point de l'Avé Maria à Arnas. Nous avons aussi la possibilité d'effectuer des contrôles d'identité et des fouilles de véhicules."

Outre les infractions routières et les contrôles d'alcoolémie, cette opération a permis aux forces de l'ordre de cibler plus spécifiquement les comportements à risque. "Grâce à l'hélicoptère EC 135, nous pouvons déceler très rapidement les conducteurs dangereux, ceux qui vont doubler par la droite, consulter leur portable au volant, a indiqué le préfet délégué à la sécurité, Etienne Stoskopf. Et grâce à ça, nos équipes au sol ont une plus grande efficacité."

Au total, 96 véhicules ont été contrôlées. 33 contrôles de stupéfiant et d'alcoolémie ont été effectués. Et neuf véhicules étaient en infraction.

T.F.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 26 janvier 2023

Journal du26 janvier 2023

Journal du 19 janvier 2023

Journal du19 janvier 2023

Journal du 12 janvier 2023

Journal du12 janvier 2023

Journal du 05 janvier 2023

Journal du05 janvier 2023

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?