Fermer la publicité

Grippe aviaire : le Rhône et l'Ain passent en risque élevé

le - - ACTUALITES

Grippe aviaire : le Rhône et l'Ain passent en risque élevé

Le ministère de l'Agriculture a demandé à ce que 45 département soient classés en risque élevé suite à l'évolution défavorable "vis-à-vis de l'influenza aviaire dans l'avifaune en Europe".

Les autorités françaises viennent de passer 45 départements en risque élevé d'introduction de la grippe aviaire par les oiseaux migratoires, selon un arrêté publié au Journal officiel. Parmi eux, le Rhône et l'Ain.

Conséquence, à partir du 6 novembre, les volailles devront être confinées ou placées sous des filets de protection pour empêcher tout contact avec les oiseaux sauvages, comme le prévoit un arrêté ministériel datant du 16 mars 2016.

"Les mesures suivantes sont par ailleurs maintenues obligatoires sur tout le territoire : surveillance clinique quotidienne dans les élevages commerciaux ; interdiction des compétitions de pigeons voyageurs au départ ou à l'arrivée d'un département cité ; vaccination obligatoire dans les zoos pour les oiseaux ne pouvant être confinés ou protégés sous filet", indique le ministère de l'Agriculture.

Des cas aux Pays-Bas et en Allemagne

Ces mesures ont été décidées "afin de prendre en compte l'évolution sanitaire défavorable vis-à-vis de l'influenza aviaire dans l'avifaune en Europe", comme il est précisé dans le Journal officiel.

"Les Pays-Bas ont déclaré le 21 octobre un premier cas d'influenza aviaire hautement pathogène par un sérotype de virus de l'influenza proche de celui circulant en Russie dans la zone d'Utrecht sur deux cygnes tuberculés (Cygnus olor). Depuis, une dynamique d'infection s'est emballée puisque 13 cas en faune sauvage et un foyer en élevage de poulets de chair aux Pays-Bas et 13 cas chez des oiseaux sauvages en Allemagne ont été déclarés."

Pas de risque pour l'homme

Selon le ministère, c'est la présence du virus dans la faune sauvage non loin de la frontière française, dans un couloir migratoire qui traverse le territoire national, qui justifie l'élévation du niveau de risque et les mesures de prévention.

"À ce jour, la France est indemne d'influenza aviaire. La consommation de viande, foie gras et œufs ne présente aucun risque pour l'homme. L'influenza aviaire hautement pathogène est une maladie animale infectieuse, virale, très contagieuse qui affecte les oiseaux."




Tony FONTENEAU
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous au Patriote Beaujolais

Le Patriote Beaujolais

  • ›   Pour plus de contenu papier & web
  • ›   l’accès aux annonces légales
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer