AccueilACTUALITESEconomieGreenmot livre 49 cars électriques

Greenmot livre 49 cars électriques

Joli succès pour l’entreprise caladoise spécialisée dans le secteur de la conversion de véhicules industriels thermiques en véhicules électriques, qui vient de se voir confier sa première commande publique.
Greenmot va livrer 49 bus à la Métropole Rouen Normandie.
© Greenmot - Greenmot va livrer 49 bus à la Métropole Rouen Normandie.

ACTUALITESEconomie Publié le ,

Et ce ne sont pas moins de 49 cars Crossway à usage scolaire, une commande inédite en France, qui vont ainsi se voir transformés. En effet, poussée par ses ambitions de réduire fortement la pollution atmosphérique sur son territoire et en lien avec l’implantation des ZFE (zone à faible émission), la Métropole Rouen Normandie a désiré se positionner comme "la première agglomération française à lancer un appel d’offre public", ainsi que le résume Nicolas Mayer Rossignol, maire de Rouen et président de la métropole qui précise "avoir à cœur d’équiper 50 % de son parc de bus dont 100 % des véhicules de transport est-ouest rouennais avec de telles motorisations, et ce, dans le cadre d’une politique de social-économie préservant à la fois le climat et le pouvoir d’achat de ses concitoyens".

Stéphane Londos, le président fondateur de Greenmot, commentant cette attribution de marché, indique "être honoré d’avoir été sélectionné pour cette première commande du secteur public, signal fort pour l’entreprise qui valide l’orientation prise dès 2020 avec le projet Green-e Bus soutenu par l’Ademe".

Un site d'assemblage basé en Calade

Les kits de rétrofit seront assemblés sur le site de Villefranche, en cours d’aménagement. Une dizaine de personnes y sont actuellement affectées, chiffre qui sera nécessairement revu à la hausse en fonction de la montée en charge du projet.

Les livraisons seront échelonnées jusqu’à 2025. À noter que Greenmot, dans le cadre de cette opération, sera assistée de l’entreprise locale SPL Normandie qui assurera l’intégration et qu’en matière d’infrastructure de recharge, c’est l’entreprise Comeca, dont le siège est basé à Saint-Quentin-Fallavier et qui a déjà mis en œuvre de tels équipements à Rouen, qui procédera à cette partie de la prestation.

Cette commande publique arrive après la commande privée du transporteur SNT Suma et initie donc un véritable démarrage de ce marché. D’autres projets - publics ou privés, en France et à l’international - sont actuellement à l’étude.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 26 janvier 2023

Journal du26 janvier 2023

Journal du 19 janvier 2023

Journal du19 janvier 2023

Journal du 12 janvier 2023

Journal du12 janvier 2023

Journal du 05 janvier 2023

Journal du05 janvier 2023

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?