AccueilCOLLECTIVITESGleizé : l’Oasis va faire bon usage de la subvention votée par le conseil municipal

Gleizé : l’Oasis va faire bon usage de la subvention votée par le conseil municipal

En septembre dernier, le conseil municipal de Gleizé a voté à l’unanimité l’attribution d’une subvention de 3 000€ à l’Oasis pour l’aider à répondre aux enjeux du plan arbre initié il y a plus de 10 ans.
Fanny Grange, responsable du potager à l'Oasis.
©Hervé Rocle - Fanny Grange, responsable du potager à l'Oasis.

COLLECTIVITES Publié le ,

L’association l’Oasis va, à l'aide de cette subvention, pouvoir atteindre les objectifs fixés : planter des arbres et des végétaux mieux adaptés au climat actuel et futur ; renforcer le végétal et enrichir la biodiversité ; apporter de la connaissance et mobiliser le plus grand nombre ; initier des projets participatifs avec divers partenaires locaux.

Le Patriote a rencontré Fanny Grange, responsable du potager de l’Oasis, en charge de ce travail. Ingénieure de formation, elle a travaillé dans l’analyse environnementale des matériaux puis s’est très vite reconvertie dans l’agriculture en faisant un service civique dans un jardin pédagogique avec une animatrice nature qui lui a tout appris.

Elle a suivi différents projets pédagogiques pour apprendre et transmettre les méthodes d’agriculture respectueuses de la nature et du vivant.

Fanny Grange fait une visite guidée : « L’Oasis dispose de 6 ha de pâturages avec des vaches et environ 60 chèvres, d’un potager de 5000m² travaillé manuellement dans le respect de principes proches de la permaculture avec une production diversifiée.

Pas de chimie, il faut donc observer la nature et attirer les petits animaux qui se nourrissent des prédateurs du jardin. La subvention va nous permettre d’acheter des arbres pour créer des haies bocagères délimitant les différents écosystèmes de l’Oasis : le potager, le verger et les couloirs utilisés par les vaches et les chèvres pour accéder au pâturage". Une première haie plantée récemment protégera le potager du vent du nord.

"Les légumes sont très sensibles au vent qui ralentit leur croissance et diminue donc la production du potager, une autre sera plantée en novembre tout au long de la serre, sur 60 m environ avec des arbres fruitiers pour l’autoconsommation de nos 40 pensionnaires (des migrants ou des personnes en grande précarité), nos 10 salariés et la dizaine de bénévoles quotidiens qui travaillent avec nous. Nous allons aussi faire des essais avec des essences susceptibles de s’adapter au changement climatique pour apporter de la biodiversité", souligne Fanny Grange.

L’intégralité de la subvention devrait être utilisée avant la fin de l’année afin que les plantations soient en pleine croissance au printemps prochain. Les gleizéens seront alors invités à venir en observer les effets et à mieux comprendre la nature qui les entourent.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 01 décembre 2022

Journal du01 décembre 2022

Journal du 24 novembre 2022

Journal du24 novembre 2022

Journal du 17 novembre 2022

Journal du17 novembre 2022

Journal du 10 novembre 2022

Journal du10 novembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?