AccueilGiraud Productions : une table ronde à Villefranche aujourd'hui pour tenter de sauver les emplois

Giraud Productions : une table ronde à Villefranche aujourd'hui pour tenter de sauver les emplois

Le projet alternatif proposé par le cabinet ALTINEA va une nouvelle fois être présenté alors que 48 emplois sont menacés en Beaujolais Vert.
Giraud Productions : une table ronde à Villefranche aujourd'hui pour tenter de sauver les emplois

Publié le ,

La direction de Giraud Productions implantée à Pont-Trambouze s'apprête à supprimer 48 postes sur 101 que compte l'entreprise de menuiserie industrielle qui fabrique des portes et fenêtres en PVC et des baies coulissantes en aluminium. Mais la ligne PVC va fermer. Un plan de réorganisation de la production entraînera des suppressions de poste.

Une première table ronde s'est tenue jeudi 18 février en sous-préfecture en présence entre autres, de représentants de la DIRECCTE, du cabinet d'expertise ALTINEA, des représentants syndicaux, d'élus et du sous-préfet. "Le projet alternatif proposé par ALTINEA n'a pas été retenu par Saint-Gobain et Lapeyre, nous a confié Jean-Louis Vermorel, délégué syndical CGT et membre du comité d'entreprise. Mais nous allons de nouveau insister lors de la prochaine table ronde".

Cette alternative consiste à ouvrir une période transitoire de 24 mois au cours de laquelle serait mesuré l'impact de la réintroduction des produits d'appel sur les gains de parts de marché. "Cette période transitoire sera couverte par un accord de maintien de l'emploi et un recours au chômage partiel si nécessaire, a expliqué Jean-Louis Vermorel lors du rassemblement qui s'est tenu place des Arts jeudi 18 février. Au bout de 18 mois un premier bilan sera réalisé. Selon le délégué syndical, cette solution ne couterait rien au groupe Lapeyre et pourrait leur permettre d'économiser le coût du PSE (Plan de Sauvegarde de l'Emploi).
"Parallèlement le sous préfet a demandé des garanties d'emploi pour les 48 personnes qui restent et un business plan élaboré par Lapeyre et Saint-Gobain pour la ligne aluminium et une garantie d'activités pour les années à venir", nous a rapporté Jean-Louis Vermorel.

En attendant la table ronde se tient ce mardi en sous-préfecture, les salariés espèrent l'acceptation de l'alternative qui sauverait tous les emplois de Giraud.

Laurence CHOPART

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?