AccueilVILLEFRANCHEA la uneFrédéric Miguet : "Fortifier l'âme du CSV"

Frédéric Miguet : "Fortifier l'âme du CSV"

Si sur le plan sportif l'équipe fanion du CSV se reconstruit, c'est tout le club qui a entamé, avec l'arrivée de Frédéric Miguet à sa tête en juillet 2015, un processus pour renforcer ses valeurs et retrouver toute sa notoriété.
Frédéric Miguet :

VILLEFRANCHEA la une Publié le ,

L'avenir d'un club sportif ne se joue pas seulement sur un terrain, même si les résultats influent souvent sur de nombreux aspects. C'est aussi en coulisses, sur des aspects d'organisation, que le jeu se passe.
En juillet dernier, Frédéric Miguet a pris la présidence du Cercle sportif de Villefranche, le club de rugby de l'agglomération. Le maire de Fleurie connaît bien le CSV : il y a joué en 1974 et 1986 en tant que talonneur ou troisième ligne. Le combat ne lui fait donc pas peur. "Des membres de l'ancien comité directeur m'ont demandé de m'investir, j'ai accepté. Je voulais redonner à mon club ce qu'il m'avait apporté, j'ai pu grâce au rugby acquérir jeune des valeurs comme l'humanisme, le combat, le respect des règles et des adversaires." La transition avec l'ancien président, Jean-Louis Alloin, s'est bien déroulée : "Tout s'est passé en bonne harmonie. Il a donné neuf ans de sa vie au club, nous allons lui proposer une place honoraire dans nos rangs". Une situation qui pourrait s'avérer profitable pour le club, Jean-Louis Alloin ayant rappelé, lors de l'assemblée générale qui a élu la nouvelle équipe, qu'il continuerait à apporter son soutien au CSV.
Après un audit financier réalisé en interne, le club va maintenant s'atteler à la recherche de sponsors et mécènes. Un club de partenaires "Bleu et blanc" (les couleurs du CSV) va être constitué. "Nous voulons que les entreprises qui nous soutiennent se retrouvent régulièrement entre elles au travers de rencontres mensuelles, nous voulons créer un réseau autour du club, du rugby." La nouvelle équipe du CSV prévoit aussi d'organiser des manifestations régulières pour rendre le club plus visible et plus présent à Villefranche et dans le Beaujolais.
Côté sportif, l'équipe d'encadrement des équipes seniors a également été modifiée, toujours autour de Benjamin Boyet. "On veut s'appuyer sur les jeunes formés au club", précise Frédéric Miguet. Certains anciens joueurs du CSV ont ainsi intégré le comité directeur, dont les membres ont chacun une tâche précise. Le président est désormais entouré de trois vice-présidents ayant chacun leur propre rôle : Stéphane Narmand a en charge l'aspect sportif, Jean-Luc Papillon supervise l'aspect administratif et Jacques Decote assure quant à lui le contrôle des finances. "Le nouvel esprit que l'on veut insuffler, on le fera dans chacune des sections." Dans le comité directeur, on compte également une femme : Marianne Aujogue, déjà très impliquée dans l'école de rugby.
Mais le club ne repart pas de zéro. Avec plus de 50 bénévoles et éducateurs, le CSV dispose d'un vivier important et d'une des plus grosses écoles de rugby de la région : plus de 250 jeunes s'y entraînent chaque semaine et engrangent les résultats. "Les bénévoles sont attachés de manière viscérale au club, commente Frédéric Miguet, ils en sont la pièce maîtresse, c'est une fondation importante." Le premier objectif de la nouvelle équipe dirigeante du CSV : s'appuyer sur les valeurs du rugby et fortifier l'âme du club !

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?