Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhône

Francisque Perrut, ex-député est décédé

le - - Politique

Francisque Perrut, ex-député est décédé
wikimedia commons

Profondément impliqué dans la vie politique de sa région, Francisque Perrut est décédé, samedi à l'âge de 97 ans. Retour sur le parcours de cet homme de lettres, ancien député et conseiller général du canton de Villefranche.

C'est dans l'Ain, à Reyrieux, que Francisque Perrut naît en 1920, à une époque où la France est en pleine reconstruction. Plutôt littéraire, il commence des études de lettres classiques à la faculté de Lyon. Une fois son diplôme en poche, il devient professeur à Villefranche, au collège jésuite de Notre-Dame-de-Mongré en 1942. A ce moment-là, les Allemands occupent alors une partie de l'établissement, qu'ils quitteront à la Libération de Villefranche, deux ans plus tard. Francisque Perrut continuera d'y enseigner jusqu'en 1978, devenant même durant les dernières années, directeur. Côté politique, il s'engage localement sous les couleurs de l'Union pour la démocratie française (UDF) dès les années 1950. Il devient d'abord conseilleur municipal puis maire adjoint.

En 1977, c'est lui qui conduit la liste « Objectif Villefranche » lors des élections municipales, perdant la partie face à André Poutissou. Il échouera à nouveau en 1983, mais restera conseiller général du canton de Villefranche jusqu'en 1994.

DE VILLEFRANCHE AU PALAIS BOURBON

Après sa défaite aux municipales, Francisque Perrut se lance dans une nouvelle bataille : les élections législatives. Ce sera cette fois-ci une victoire. Il devient député de la 9e circonscription du Rhône en 1978. Trois années plus tard, lorsque Pierre Mauroy décide de la dissolution de l'Assemblée nationale pour confirmer la victoire de la gauche à l'échelon national, Francisque Perrut est même réélu député au premier tour. Il siégera au Palais Bourdon durant quatre mandats. Devant l'hémicycle il restera notamment dans les mémoires pour son discours du 5 mars 1994, où il livra un plaidoyer pour la défense et la promotion de la langue française, en tant que rapporteur de la Commission des Affaires culturelles, familiales et sociales. Puis, âgé de 77 ans, il choisit de clore le chapitre politique de sa carrière. C'est son fils, Bernard Perrut, qui lui succédera comme député en 1997.

Après une vie politique de près de 40 ans, Francisque Perrut laissera le souvenir d'un homme de lettres éloquent, engagé pour son territoire et la culture.

Les obsèques de Francisque Perrut auront lieu vendredi 9 février à 14 h 30 à la collégiale Notre-Dame des Marais à Villefranche.

Aurélien SPERANDIO

Correspondant local de presse




Laurence CHOPART
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Patriote Beaujolais Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide