Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhône

Football/National : Villefranche n'en profite pas

le - - FCVB

Football/National : Villefranche n'en profite pas
FRANCK CHAPOLARD - Comme à l'aller (0-0), Rémi Sergio et le FCVB ont partagé les points avec Avranches, ce mardi soir en Normandie.

En supériorité numérique pendant presque une heure de jeu à Avranches en match en retard de la 20ème journée de National, les Caladois peu en réussite offensivement, ont enregistré leur douzième match nul de la saison (0-0) et manqué une belle opportunité de creuser l'écart avec la zone de relégation.

Mercredi 26 février, match en retard de la 20ème journée de National. A Avranches, au stade René Fenouillère, US Avranches Mont-Saint-Mchel et FC Villefranche-Beaujolais font match nul 0-0. Arbitrage de M. Pierre Legat. Avertissements : Ndiaye (41e), exclusion de Maziz (36e) à Avranches, Belkorchia (19e) à Villefranche. Composition du FCVB : Sauvage, Ertel (Labeau, 78e), Gonzalez, Lacour, Belkorchia, Benedick (Pagerie, 69e), Ndiaye, Sergio, Jasse (Paye, 59e), Lemb, Mambu. Entraîneur : Alain Pochat.

Visiblement émoussés après leur succès acquis vendredi dernier à Chouffet face à Pau (2-1), à dix pendant une heure de jeu, les Caladois, ont ramené de leur long périple à Avranches, un partage qui, comme souvent, peut être lu de deux façons : d'abord la satisfaction de prolonger la série d'invincibilité désormais portée à trois rencontres (deux succès et un nul) mais aussi le fait – plus frustrant – d'être passé si près d'une victoire ce mardi soir en Normandie qui n'aurait en rien ressemblé à un hold-up.

LE MATCH

Le verre à moitié vide ou à moitié plein ? Coutumier du fait de bien jouer, sans tuer une rencontre malgré les opportunités de l'accomplir, le FCVB a encore buté sur ce constat, dans la Manche. Pourtant, le scénario que d'aucuns rêvent à l'extérieur, s'est déroulé sous le tapis des ambitions caladoises, à savoir jouer dès la 36ème minute en supériorité numérique avec l'exclusion du milieu normand Maziz sur un tacle litigieux à l'encontre du latéral beaujolais Pierre Ertel. Mais comme souvent, et Villefranche en sait quelque-chose, l'équipe réduite à dix ne s'est pas désunie, et a obligé son visiteur du soir au partage.

On aurait tout aussi bien écrire le contraire si d'aventure, les attaquants caladois avaient été réalistes, leur principal défaut cette saison. On se doutait que la fraîcheur physique des uns et des autres, seraient une des questions de ce match en retard à Avranches. Avec six joueurs titulaires face à Pau (Sauvage, Belkorchia, Gonzalez, Lacour, Sergio, Mambu), vendredi dernier et reconduits à Avranches, elle était même essentielle.

Cela n'eut pas d'incidence sur l'entame du match caladois. Plus en jambes, opérant dans le premier quart d'heure, en bloc assez haut, le FCVB semblait sur la bonne voie à l'image de cette demi-volée dévissée de Mambu (10e) ou ce bon travail de Lemb qui avait récupéré le ballon dans les pieds de Danger pour trouver Benedick, seul sans pour autant pouvoir ajuster sa tête (33e). L'action la plus limpide, de cette première période, assurément.

Puis surviendrait le tournant de cette rencontre, croyait-on alors, avec l'exclusion de Maziz à Avranches (36e), comme une épine dans les plans de Frédéric Reculeau, le coach adverse. Dès lors le FCVB se retrouvait en supériorité numérique, situation inversement vécue quatre jours auparavant face à Pau, avec au bout des crampons un beau succès construit dans l'orgueil. Mais Avranches trouvait matière à sortir plus vite de son camp, au point de venir semer le trouble dans la surface de Sauvage, le portier caladois qui, pour sa centième sortie en National, restait bien sur ses appuis sur une action gagnée par la confusion (45e).

Avec du sang neuf, Pochat le coach caladois, tentait de dégripper la marche offensive des siens en faisant entrer Paye à deux doigts de toucher le cadre sur sa première occasion dans un angle fermé, après un rush et une temporisation de Lemb (63e). De l'extérieur de la surface, ce même Paye tentait encore sa chance mais Beuve, le gardien normand, ne flanchait pas (71e) sur sa ligne. Le film de l'équipe qui domine sans marquer se poursuivait. La tête excentré de Mambu (73e), puis une frappe contrée (74e) de l'attaquant le plus actif du moment au FCVB, l'illustrait à nouveau.

Si l'arbitre refusait un but à Avranches pour un hors-jeu logique (78e), Paye sur coup-franc à l'entrée de la surface (82e) trouvait le mur normand pour l'une des situations les plus fructueuses du FCVB, après la pause. Des regrets pour finir : cette frappe croisée dos au but de Labeau après un relais de Paye alerté par Lemb (86e), passait à quelques centimètres du poteau gauche de Beuve. Le verre à moitié vide ou à moitié plein ? C'est la suite qui le dira. La suite ? C'est ce vendredi à Chouffet, pour la venue de Concarneau, huitième à quatre points de Villefranche.

LE JOUEUR

Les soirs où l'on joue plus avec sa tête et son expérience qu'avec ses ressources physiques, c'est un peu toujours les mêmes joueurs qui tirent leur épingle du jeu. Une fois de plus, avec l'accumulation des matches, trois en une semaine, l'ensemble du milieu de terrain du FCVB a du pain sur la planche. Et si dans le jeu, les Caladois ont encore été à la manœuvre sans renier leurs principes de jeu – on ne bétonne pas, on ne balance pas – Rémi Sergio, l'ancien marseillais, a rendu, en Normandie, une copie très propre.

Régulateur, accélérateur du jeu beaujolais, il a aussi fait preuve d'un sens du placement judicieux, laissant à Ndiaye son compère du milieu, l'initiative de la projection. Mais dans ce domaine, Sergio a aussi eu son mot à dire, par sa qualité de passe notamment sur ce service, en première période pour Jasse, en une inspiration qui casse les lignes, au bon moment. Sans concrétiser. Cependant.

Ralph NEPLAZ

Correspondant local de presse




Ralph NEPLAZ
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Patriote Beaujolais Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer