Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhône

Football/National : Villefranche assomme Quevilly !

le - - FCVB

Football/National : Villefranche assomme Quevilly !
FRANCK CHAPOLARD - Battus 0-1 à l'aller par Quveilly, le FCVB et son milieu Sergio se sont repris en Normandie, superbement.

Maître des débats en Normandie, le FCVB a ramené de Quevilly une victoire hautement essentielle dans la quête du maintien (1-3). Les Caladois, désormais dans la bonne moitié de tableau (8ème), poursuivent leur belle dynamique de 2019.

Jeudi 21 mars, 27ème journée de National. Au Petit-Quevilly au stade Robert Diochon, FC Villefranche-Beaujolais bat US Quevilly RM 3-1(1-1). Arbitrage de M. Thierry Bouille. Buts : Bathélémy (24ème) à Quevilly, Gonzalez (20ème), Lemb (48ème), Ertel (52ème) à Villefranche. Composition du FCVB : Sauvage, Martin, Gonzalez, Lacour, Benedick (Mambu, 73ème), Pagerie, Ndiaye, Sergio, Blanc (Ertel, 32ème), Labeau (Jasse, 86ème), Lemb. Entraîneur : Alain Pochat.

Il est enfin arrivé ce tournant. Ce virage que les Caladois ont attendu pendant toute leur saison, à savoir un succès marquant pour basculer, enfin, dans la bonne moitié de tableau, celle où l'on regarde un peu plus vers le haut, laissant une marge - sept unités - raisonnable avec la zone de relégation et avec la perspective, réjouissante de revenir à hauteur de Boulogne (7ème), en cas de succès la semaine prochaine à Chouffet. A Quevilly, ce soir, le FCVB a sans doute glané bien plus qu'un succès à l'extérieur (1-3), son quatrième loin du Beaujolais.

LE MATCH

Des images. Le gardien Sauvage qui s'en va retrouver ses centraux (Martin, Gonzalez, Lacour) alors que le match vient de s'achever. Et quelques-uns des joueurs de Pochat, Sergio notamment, qui prennent le temps de savourer le moment, assis sur la pelouse du stade Robert Diochon du Petit-Quevilly, silencieux. La sérénité en prime d'une victoire guère peu contestée par les Normands qui n'auront existé qu'en première période, avec leur menace numéro 1, l'avant-centre Nanizayamo, géant gênant pour tout l'axe défensif caladois. Une fois circonscrit ce danger-là, Villefranche a mis la main sur le match, sans trembler ou presque.

Tout s'est joué en si peu de temps, finalement. Une histoire de riposte puis d'assommoir, côté caladois. Comme souvent, Villefranche, hors Chouffet entamait la rencontre avec maîtrise, la frappe de Sergio des 20 mètres captée par Louis Souchaud, le portier normand (10ème) puis la tête de Lemb après un bon travail préparatoire du duo Blanc-Pagerie et le centre de ce dernier (14ème), butant sur la transversale normande (14ème) étaient les illustrations concrètes de la domination beaujolaise. Quevilly, faisait cependant bonne figure avec Shamal, surpris et à deux doigts d'ouvrir le score sur un contre mené par Barthélémy vif devant Lacour (17ème).

Mais le FCVB était plus hardi à l'instant de basculer dans le camp adverse. Ainsi Gonzalez, ouvrait le score de manière peu académique de la poitrine dans la surface, profitant de la belle combinaison Blanc-Pagerie avec un centre ouvert de Pagerie (0-1, 20ème), le spécialiste de ces offrandes-là, sur corner. Rien n'indiquait, à cet instant, que Quevilly trouverait une issue dans la défense caladoise. Mais Bathélémy (24ème) à la suite d'une touche, égalisait presque dans la foulée (1-1), d'une frappe limpide aux 16 mètres, aidé par un relais de Nanizayamo, le colosse à la protection de balle parfaite.

Pas de temps morts, donc. Un coup de mou pour Villefranche, même, lorsque le meneur Blanc (blessé à la 32ème) laissait sa place à Ertel, à la demi-heure de jeu. Un petit flottement, vite éteint. Quevilly ne saurait en profiter. Une perte de balle au milieu de terrain du FCVB se terminait par un face-à-face de Nanizayamo (34ème) gagné par Sauvage. Une piqure de rappel pour Villefranche qui se remettait aussi vite dans sa bonne marche. Un bon contre mené par Ertel était tout près de faire mouche mais la passe de l'ancien lyonnais manquait de justesse pour Labeau en dernier ressort (43ème).

Le meilleur était à venir. Après le repos. Villefranche pratiquait l'assommoir aux dépens d'une défense normande, fébrile sur coup-pied-arrêté. Un coup joué en quatre petites minutes. Acte 1, cette tête idéale de Lemb (48ème, 1-2) sur corner de Sergio. C'était le quatrième but de la saison de l'avant-centre du FCVB. Acte 2, encore un corner de Sergio dévié au premier poteau pour Ertel qui d'une frappe aux 20 mètres donnait un avantage plus ample au FCVB (1-3, 52ème). Labeau, presque dans la minute suivante aurait pu corser l'addition à 1-4, dans la surface au bout d'une différence terminée par une frappe croisée non cadrée.

La suite ne sera qu'une confirmation de l'emprise caladoise en terre normande. Sauvage restera vigilant sur tous les ballons dans sa surface. Pochat fera même tourner son effectif avec les (bonnes) rentrées successives de Mambu pour Benedick 73ème) et celle de Jasse pour Labeau (86ème). Le signe d'une équipe qui continue sa marche en avant, faite de sept rencontres sans défaites.

LE JOUEUR

Lorsque Maxime Blanc a cédé sa place à Pierre Ertel (32ème), un doute sur la constance caladoise dans le jeu offensif, s'est installé. Mais ce ne fut qu'un feu de paille, tant Ertel a justifié à Quevilly, son surnom de couteau suisse du FCVB. Car, positionné au milieu, devant les récupérateurs Ndiaye-Sergio, l'ancien olympien a été royal.

Des récupérations judicieuses. Des services souvent bien sentis et très peu de pertes de balle. Ertel est entré dans son match comme on pénètre dans le marché de Villefranche le dimanche matin : avec ses habitudes, en sachant où l'on met les pieds. Bien entouré. Simplement.

Ralph NEPLAZ

Correspondant local de presse




Ralph NEPLAZ
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Patriote Beaujolais Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer