Fermer la publicité

Football/National : à 9 et au courage, les Caladois accrochent le Red star

le - - FCVB

Football/National : à 9 et au courage, les Caladois accrochent le Red star
Franck CHAPOLARD

A 9 pendant près de 20 minutes, les Caladois ont arraché une égalisation méritée face au Red Star. Désormais 7es au classement, les hommes de Della Maggiore retrouveront Concarneau, samedi à Chouffet.

Et c'est terminé à Chouffet. 2-2 au terme de ce match complètement fou. Séduisants en première mi temps, les Caladois se sont retrouvés à 10 dès la 40e puis à 9 après la sortie de Pagerie sur blessure. Pire, ils ont même encaissé ce qu'on croyait être le but de la victoire pour le Red star. Mais, au courage, ils sont revenus et ont égalisé grâce au joker de luxe, Guilavogui.

90e. Et Guilavogui qui transforme ! A 9 contre 11, les Caladois, incroyables de courage, reviennent à 2-2. Et c'est mérité !

89e. Le penalty pour le FCVB ! Sur un ballon de Guilavogui, Bonenfant est chargé dans le dos. L'arbitre n'hésite pas.

82e. Et le Red star qui crucifie Villefranche... Durand, très actif, provoque et sert Ba dans la surface. Le Francilien ne fait pas de cadeau à Caruso. 2-1 Red star.

Il va falloir tenir pour le FCVB. A 9 contre 11...

74e. C'est la valse des cartons. Après avoir sorti un rouge pour un membre du staff du Red star, Olivier Thual fait de même pour Blanc... qui était déjà sur le banc. En attendant, Pagerie, touché sur un tacle plus qu'appuyé, doit sortir. Mais le FCVB ne peut plus faire de changement et va devoir jouer à 9 !!

71e. Les Caladois sont clairement les plus dangereux. Et viennent même inquiéter le portier du Red star, à la limite sur une sortie sur Bonenfant.

69e. Et c'est Segbé, encore une fois très généreux dans ses efforts, qui sort. Guilavogui rentre.

67e. Carton jaune pour Fleurier, en retard.

60e. Blanc laisse sa place à Injaï.

54e. Les Franciliens jouent beaucoup plus haut. Mais sans pour autant se montrer dangereux.

Le jeu reprend à Chouffet. 1-1 entre le FCVB et le Red star.

C'est la mi-temps à Chouffet. 1-1 entre le FCVB et le Red star. Une rencontre plutôt plaisante jusqu'à ce que l'arbitre, Olivier Thual, ne s'en mêle et décide d'exclure JC Bouet pour protestation. Les Caladois vont devoir revoir leurs plans en deuxième période...

Avec cette décision plus que sévère, Olivier Thual a clairement modifié la physionomie de la rencontre...

C'est Dabasse qui fait les frais de cette exclusion et laisse sa place à Lucas Caruso qui va se positionner dans les buts.

37e. Dans la confusion, JC Bouet est exclu. Le portier prend un premier jaune pour une protestation un peu véhémente. Mais le Basque continue et est finalement exclu ! Surréaliste...

36e. Oh l'énorme occasion pour le Red Star. Bizet est lancé à la limite du hors jeu. L'attaquant pique son ballon au dessus de Bouet. Renaut, en sauveteur, dégage sur la ligne mais Bizet revient et tente le retourné. Bouet repousse...

29e. Les Caladois ne veulent clairement pas en rester là et continuent à prendre leur adversaire à la gorge.

24e. Et l'égalisation !!!! Superbe mouvement du FCVB. Bonenfant récupère, percute et décale Taufflieb. L'ancien de QRM trouve Blanc sur la droite, qui centre et retrouve Bonenfant qui avait suivi. de la tête Du tableau noir ! 1-1.

20e. La réaction caladoise. Sur une percussion de Bonenfant, Dabasse récupère et centre. Segbé s'élève mais sa tête n'est pas assez puissante pour tromper le portier du Red star.

16e. Et l'ouverture du score du Red star... Fleurier se fait prendre sur un long ballon. Doremus déborde et centre au premier poteau. Bizet dévie juste ce qu'il faut et trompe Bouet. C'est dur... (0-1).

6e. Et les deux premières occasions caladoises. Sur la première, Blanc remise pour Taufflieb qui frappe. C'est contré et ça file en corner. Sur le corner, Renaut jaillit mais le ballon file juste à côté... On était proche de l'ouverture du score.

2e. Dans ces premières minutes, ce sont clairement les Caladois qui ont le ballon. Le Red star, lui, attend...

Côté Red star, quatre changements dans le onze par rapport à l'équipe qui a débuté face à Avranches (défaite 1-0) : Bizet, Baye N'Doye, Ghabaoui et Gomel font leur retour.

Pour cette rencontre, Hervé Della Maggiore a choisi de miser sur Bouet dans les buts, le trio Renaut, Lauray et Pagerie derrière, Bonenfant et Fleurier en pistons, les trois techniciens Sergio, Blanc et Taufflieb dans le coeur du jeu et deavnt, Segbé et Dabasse.

Le FC Villefranche reste sur deux victoires en National. A la maison face à Bastia Borgo (1-0) et dans le Sud, à Sète (0-2). La passe de trois ce soir ?

Ce soir, le FCVB est, encore une fois, à la croisée des chemins. Une victoire et il basculerait clairement vers les sommets ; une défaite et le club beaujolais devrait encore atteindre avant de dire adieu à la zone de relégation.

Rémi Bonenfant avait du coffre !

Dans une saison où les pistons sont les moteurs du jeu caladois et se relaient sans jamais baisser de niveau, les prestations, à droite, de Rémi Bonenfant continuent d'être marquées par un mélange de régularité et de panache qui font de lui l'un des éléments forts de l'équipe d'Hervé Della Maggiore. Car depuis l'installation de l'ancien coach bressan, en février, sur le banc caladois, Bonenfant est d'une constance à couper le souffle. Il avait marqué à Bastia, le jour de la première de Della Maggiore (1-1) et il a été, ce soir, l'homme par qui tout a été rendu possible. Premier buteur du FCVB (1-1, 23e) il a été le symbole d'une manière de révolte beaujolaise à l'instant où tout s'était mal enclenché. Son but donc, est un modèle de continuité, en étant au début et à la fin de l'action. Comment est arrivé le centre de Blanc, pour être conclu par sa tête décroisée à 1-1 (23e) ?

Sur l'action, Bonenfant avait su prendre appuis sur Taufflieb puis était parti se replacer dans la surface en attendant un potentiel service, dans la foulée, un ballon qui trainerait mais qui fut, finalement suffisamment propre, parce qu'aussi, Blanc n'avait rien éteint. De l'intelligence dans tout : la course, le placement et le timing final. Le dépassement de fonction d'une équipe calibrée pour ça, à chaque étage. Et pour finir, bousculé dans le dos par Ghabaoui, il a arraché un pénalty très généreux (89e), permettant à Guilavogui d'égaliser à 2-2. Un soir où Bonenfant avait du coffre !

Ralph NEPLAZ




Tony FONTENEAU
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous au Patriote Beaujolais

Le Patriote Beaujolais

  • ›   Pour plus de contenu papier & web
  • ›   l’accès aux annonces légales
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer