AccueilSPORTSFCVBFootball/National : "Un match qui a mal tourné pour nous"

Football/National : "Un match qui a mal tourné pour nous"

Alain Pochat, le coach caladois, a forcément regretté les deux buts offerts par son équipe au Sporting club de Bastia.
Football/National :
Franck CHAPOLARD

SPORTSFCVB Publié le ,

Alain, comment avez-vous vécu ce premier quart d'heure et ces deux buts encaissés?

"Face à un adversaire comme Bastia, faire deux cadeaux de ce genre, ça ne pardonne pas. Sur le premier, il y a zéro danger, on est en place et pourtant ça rentre. Et le deuxième, on n'a pas le droit non plus. Au final, il n'y a même pas de colère parce qu'on paie des erreurs individuelles qui plombent la rencontre. A la mi-temps, j'ai demandé aux joueurs de réagir, d'oublier ce qu'il s'était passé et d'essayer de faire les meilleures 45 mn possible. En jouant, en posant des problèmes à l'adversaire... On a essayé même s'il nous a manqué de l'adresse dans le dernier geste. Après, ça reste un match qui a mal tourné pour nous. Et je ne peux pas en vouloir aux garçons qui, dans l'ensemble, n'ont pas été mauvais."

On a quand même senti Bastia très serein sur ce match...

"Ils sont en confiance c'est certain. Mais tout va très vite dans ce championnat. Les dynamiques peuvent tourner. Après, ils ont, c'est vrai, de la qualité, de la maturité, du vice... On était prévenu de ça."

Leur pressing au milieu de terrain vous a gêné en première mi-temps?

"Oui même si je pense que ce sont surtout les deux buts très rapides qui les mettent en confiance. Derrière, ils n'ont pas eu des dizaines d'occasions. Nous, de notre côté, on a eu trop de déchet technique. Mais sans vouloir nous trouver des excuses, si le terrain avait été meilleur, ça aurait été plus simple."

La semaine dernière, vous avez évolué à quatre derrière. Ce soir, vous avez retrouvé votre 3-5-2. Pourquoi?

"Ce n'est pas à cause du changement de système que l'on a perdu. Après le match de Quevilly, j'ai entendu beaucoup de personnes réclamer deux attaquants. Ce soir ils y étaient. Avec deux numéro 10. Est-ce qu'on a été plus dangereux? Non. Le football n'est pas qu'une histoire de système. C'est l'animation qui compte."

Prochaine rencontre lundi 28 septembre à Boulogne pour vous. Cette petite coupure va faire du bien?

"Je pense. J'ai donné trois jours de repos aux gars pour qu'ils soufflent. On est sur la brèche depuis fin juin. Ça va faire du bien a tout le monde."

Propos recueillis par Tony Fonteneau

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 30 juin 2022

Journal du30 juin 2022

Journal du 23 juin 2022

Journal du23 juin 2022

Journal du 16 juin 2022

Journal du16 juin 2022

Journal du 09 juin 2022

Journal du09 juin 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?