AccueilSPORTSFCVBFootball/National : un derby sombre pour le FCVB

Football/National : un derby sombre pour le FCVB

Battus par une les voisins de Bourg-en-Bresse (1-2), les Caladois qui ont terminé la rencontre à neuf – exclusions de Jasse et Belkorchia – voient leurs adversaires du jour revenir à un point au classement. La course pour la troisième place est totalement relancée.
Football/National : un derby sombre pour le FCVB
Léo Calistri - L'exclusion du caladois Belkorchia à dix minutes de la fin a été un des faits marquants de ce derby.

SPORTSFCVB Publié le ,

Vendredi 28 février, à Villefranche, au stade Armand Chouffet, 24ème journée de National. F. Bourg-en-Bresse-Péronnas 01 bat FC Villefranche-Beaujolais 2-1 (1-0). 2501 spectateurs. Buts : Atik (35e sp), Anani (61e, sp) pour Bourg; Blanc (59e, sp) pour Villefranche. Arbitrage de M. Robin Chapapria. Avertissements : Khous (7e), Boujedra, 76e), Nirlo (80e), Kraichi (90e) à Bourg; Jasse (46e), Sauvage (90e + 2) à Villefranche. Exclusions de Jasse (77e) et Belkorchia (80e) à Villefranche.

Composition du FCVB : Sauvage, Agounon (Ly, 75e), Bonenfant, Renaut, Belkorchia, Fischer, Jasse, Sergio, Taufflieb, Blanc (N'diaye, 68e), Dadoune (Mathis, 78e). Entraîneur : Alain Pochat. Composition du FBBP 01 : Pichot, Perradin, Camara, Romany, Ndicka, Nirlo, Atik (Boujedra, 56e), Khous, Kraichi, Lemb, Anani. Entraîneur : Karim Mokeddem.

A neuf, Villefranche a manqué son derby, dans un soir où tout s'est éteint au moment où justement les Caladois, en seconde période, avait retrouvé de l'allant et réussi à troubler le bloc bressan dominateur en première mi-temps. Au bout du compte, la bonne opération est pour Bourg-en-Bresse qui revient dans la course au podium du National, à dix journées de la fin.

LE MATCH

On se doutait bien que ce derby se jouerait aussi et surtout sur le plan tactique. "La situation peut se décanter sur les coup-pied-arrêtés dans ce genre de rencontre", avait prédit Quentin Lacour, le défenseur passé par Villefranche et désormais à Bourg mais qui était suspendu pour ce duel. Il avait vu juste. Pour contrer la possibilité d'un 3-5-2 ou 3-4-3 bressan du coach Karim Mokeddem, Alain Pochat avait changé son fusil d'épaule en passant à une défense à quatre. Mais dans un 4-1-4-1 où le travail d'usure en attaque de Robinet - il était blessé - aurait pu être une aide considérable, les Caladois sont tombés face à une organisation adverse finalement assez hermétique, illustrée par une entame de match qui disait l'essentiel : Bourg, à partir de ses attaquants (Anani, Lemb) empêcherait Villefranche de construire, dès l'arrière.

Par escarmouches, les Bressans montreraient leurs intentions. Ce centre rentrant de Camara que personne ne touchait, trompait d'abord Sauvage mais le but était refusé pour hors-jeu (13e), dans un second temps. C'était la première alerte, ébauchée par cette pression bressane dès la première relance caladoise, dans le premier quart-d'heure. Il faudra attendre la 22ème minute de jeu pour voir un centre de Fischer, trouver la tête de Dadoune (22e), comme une première pierre posée dans la surface de Pichot, le portier de Bourg. Point fort des mouvements beaujolais, le jeu par les ailes était une des solutions pour exister dans le derby. Le centre de Jasse, Blanc, à la réception, se couchant à l'entrée de la surface mais pas suffisamment pour cadrer sa reprise (29e), était une seconde pierre dans le jardin de Pichot (29e). Villefranche plus haut, semblait enfin entré dans son match aux abords de la trentième minute, tout en restant à la menace des contres bressans.

Comme une épine, cette crainte permanente de la défense beaujolaise sur les premières relances, était le thème d'un soir qui allait mal tourner. C'est de cette manière-là que la récupération de Lemb pour Ndicka déséquilibré par Sauvage dans sa surface changeait la suite du derby. Atik transformait le pénalty (1-0, 35e). Comment revenir à hauteur pour Villefranche, ensuite ? Dans la confusion, peut-être, sur ce corner qu'Agounon remettait au centre, mais Belkorchia était trop court (44e) devant Pichot.

Plus mordant, sans toutefois être dans la maîtrise, les Caladois seraient plus insistants en seconde période. Le centre de Fischer pour reprise de Blanc, obligeait Pichot à intervenir, en deux temps (55e). L'égalisation proviendrait peu après. Sur un ballon distillé par Taufflieb dans la surface, le duel aérien qui suivit, entre Camara et Jasse, ce dernier étant bousculé dans la surface, s'achevait par un pénalty transformé par Blanc (1-1, 59e). Le deuxième de la soirée. Un dans chaque camp. Pas de jaloux.

Mais, pratiquement sur l'action suivante, Renaut au coude-à-coude avec Anani était sanctionné par un nouveau pénalty que ne manquait pas de conclure le meilleur buteur du championnat, signant là son seizième but de la saison, celui du succès des siens dans le Beaujolais (1-2, 61e). Un troisième pénalty qui pouvait être contestable, l'arbitre récompensant plus sûrement le déséquilibre de l'attaquant que la faute du défenseur, celui-ci restant sur ses appuis. Il n'empêche que cela engendrerait une fin de match traversée par la frustration des Caladois. L'exclusion de Jasse (77e) pour un tacle appuyé sur Camara puis celle de Belkorchia (80e) pour un mauvais geste après avoir été gêné dans la relance par Nirlo, averti à son tour, gâchaient la fin d'un derby que Villefranche terminera à neuf, en se créant même des situations d'un 2-2. Le derby finissait dans la besace bressane, comme à l'aller (2-0).

LE JOUEUR

Un éclaireur dans la tourmente. Rémi Sergio a été le Caladois le plus juste techniquement dans une partie où Villefranche n'a pas toujours été fringant au cœur du jeu, là où se situe sa créativité, habituellement. Il a nettoyé beaucoup de ballons devant sa défense, a varié et temporisé quand il le fallait en sentinelle. Lorsque Jasse a été exclu, il a récupéré le brassard et tenté de maintenir à flot le milieu du FCVB au cours d'une fin de match où les Caladois auraient pu arracher le match nul. Il continue d'être ce joueur que l'on voit, même quand la nuit tombe sur la marche de son équipe.

Ralph NEPLAZ

Correspondant local de presse

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?