AccueilSPORTSFCVBFootball/National : un derby de nouveau amer…

Football/National : un derby de nouveau amer…

Battu à Bourg-en-Bresse (1-0), le FCVB à dix pendant presque toute la seconde période – exclusion d'Injai –, ne parvient toujours pas à se sortir de l'ornière. Mardi, le déplacement à Bastia-Borgo est déjà synonyme de chance à ne pas gâcher pour sortir de la zone rouge.
Football/National : un derby de nouveau amer…
Archives FRANCK CHAPOLARD - Injai ici contre Cholet, a été encore au coeur des débats à Bourg où son exclusion a pesé dans la balance.

SPORTSFCVB Publié le ,

Vendredi 9 octobre, à Bourg-en-Bresse au stade Marcel Verchère, 9ème journée de National. F. Bourg-en-Bresse-Péronnas bat le FC Villefranche-Beaujolais 1-0 (0-0). Arbitrage de M. Floris Aubin. But : Atik (67e) pour Bourg. Avertissements : Dunand (88e) à Bourg; Injai (6e) et (50e), Flegeau (19e), Blanc (64e), Bonenfant (79e) à Villefranche. Composition du FCVB : Bouet – Renaut (c), Dauchy, Flegeau – Bonenfant, Sergio, Injai, Escarpit (Fleurier, 70e) – Feneuil (Guilavogui,62e), Blanc, Ahoure. Entraîneur : Alain Pochat.

Ce n'est pas forcément la meilleure équipe qui a emporté le derby entre Bourg et Villefranche. Les Bressans ont su profiter de leur supériorité numérique en périphérie de l'heure de jeu pour faire la différence. Mais on n'écrira pas qu'ils ont survolé les débats...

LE MATCH

On a connu des derbys autrement plus acharnés, des duels de proximité terminés dans les palabres interminables pour finalement se quitter en bons voisins, au comptoir des gens qui se connaissent depuis des lustres. Ce derby des mal classés a laissé beaucoup d'amertume et certainement plus de colère dans les rangs des Caladois que de soulagement (relatif) du côté bressan.

Il n'y a pas eu le feu que ce genre de rendez-vous suscite parfois, jusqu'à ce que l'arbitre (M. Floris Aubin) décide de changer le cours des débats, à un instant du match (50ème), où l'équilibre des débats commençait à basculer en faveur des Caladois, plus justes techniquement dans leurs mouvements et meilleures collectivement. Un derby qui aura donc basculé sur un coup de dé, ce second carton jaune récolté par Injai pour une main traînant sur le visage de Testud (50e), dans une action comme on en voit tant, en National, plus anodine que violente. Injai est grand. Et tout ce qu'il fait se voit mieux. Sur son mouvement incriminé, c'était une manière de protéger le ballon plus qu'une faute grossière. Son exclusion a condamné les Caladois à jouer à dix, encore, dans les mêmes proportions que la semaine dernière, face au Mans (0-1). Une action qui fera couler beaucoup d'encre dans les jours à venir…

Avant, Villefranche et avait pris l'ascendant, tactiquement, le 3-4-3 du FCVB étant une épine posée dans le jardin du coach bressan Mokeddem (resté dans son 3-5-2) par Pochat. Il en a résulté beaucoup de vitesse dans la façon de venir occuper la surface de Cassara, dès le début avec Escarpit en "Bip Bip et Coyote". Ok, on ne releva pas de vraies opportunités caladoises pendant la première demi-heure de jeu, sauf cette tête de Renaut non cadrée sur corner de Sergio (24e). Mais la sensation d'une prise d'avantage caladoise se dessinera par l'entremise d'Injai sur une situation de contre, servi par Blanc, à la lisière du hors-jeu : il était peut-être trop étonné de se retrouver en face-à-face devant le gardien aindinois Maxime Cassra pour ajuster son pied gauche (34e). C'était la première flèche caladoise.

Trop inconstant dans ses circulations de balle, Bourg misait sur Nirlo, sa seule variable d'ajustement, essayant d'apporter le surnombre de son poste de défenseur central, au milieu. Puis Escarpit sur un mouvement très brouillon que Blanc avait rendu plus lisible, était contré au dernier moment dans la surface à l'instant où il s'apprêtait à enrouler son ballon (43e). En perdant N'diaye et Nirlo pour la seconde période, on pensait que Bourg n'aurait plus la main sur le derby….Ce que la percussion de Feneuil au cœur de la défense bressane pour trouver Injai qui là encore cherchait la cage de Cassara (46e), dans un angle fermé, sans succès, venait murmurer. On se trompait. Quatre minutes après, Injai était exclu. Un basculement. La reprise d'Atik sur un renvoi de la défense centrale caladoise faisait mouche (1-0, 67e). C'était la seule fois où Bourg avait réussi à mettre un peu plus de monde dans la surface, aidé par le passage à dix du FCVB depuis dix-sept minutes. Était-ce mérité ? Le mérite, en ce début de saison est une notion trop vague, quand des décisions arbitrales si discutables modifient tant de choses…

Pourtant, en riposte ce tir croisé de Guilavogui alerté par Sergio (88e) et surtout la claquette de Cassara sur un coup-franc de Blanc (90e) viendront ajouter un peu plus de regrets, dans un derby de nouveau amer pour Villefranche.

LE JOUEUR

Inévitablement quand on est celui qui a eu les meilleures gâchettes pour son équipe, deux actions nettes, à chaque mi-temps, la seconde un peu moins que la première, et qu'au final on finit le match bien avant les autres en étant plutôt victime d'une décision arbitrale inique, il y a lieu d'attirer l'attention. Ce qu'a vécu, ce soir en Bresse, le milieu caladois Frédéric Injai, averti dès la 6ème minute sur sa première faute, lui servira sans doute pour plus tard mais sur le coup, ce sera dur à encaisser. Il avait tout fait, auparavant, pour laisser espérer que la solution dans la nuit offensive du FCVB, était dans son pied gauche. A travers sa capacité à se projeter, d'abord, puis dans cette manière de sortir le ballon proprement, quand celui-ci brûlait les pieds des autres. En cinquante minutes de présence, il a démontré tout ce qui a manqué ensuite au FCVB dans le derby, l'idée que quelque-chose pouvait se passer dans la surface adverse. En vain. On attend de voir ce que la commission arbitrale va sortir de son chapeau à son sujet après la caricaturale suspension de cinq matches infligée à Maxime Jasse, cette semaine, après sa sévère exclusion du Mans.

Ralph NEPLAZ

Correspondant local de presse

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?