AccueilSPORTSFCVBFootball/National : sous l'œil des anciens du FCVB avec Franck Laurent

Football/National : sous l'œil des anciens du FCVB avec Franck Laurent

Longtemps ils ont porté le maillot du FC Villefranche-Beaujolais avant que le club caladois ne débarque en National. Et pour cette saison, leur regard d'ancien joueur sera mis à l'épreuve à chaque rencontre du FCVB en National. Pour la venue de Quevilly-Rouen-Métropole ce vendredi, ce sera au tour de Franck Laurent, l'ancien gardien caladois aujourd'hui retraité.
Football/National : sous l'œil des anciens du FCVB avec Franck Laurent
FRANCK CHAPOLARD - Franck Laurent, en août 2004 sous le maillot du FCVB en CFA2.

SPORTSFCVB Publié le ,

Troisième volet des retours à Chouffet pour ceux qui, dans un passé récent, ont porté le maillot du FCVB, avec l'ancien gardien Franck Laurent, invité à suivre la 11ème journée de National entre les Caladois et Quevilly-Rouen, ce vendredi à 20h00. A sa rencontre, c'est une page de l'histoire du FCVB qui s'ouvre et dont la mémoire garde encore de belles traces. Un gardien grandi là, sorti des jeunes pour arriver en équipe première y livrer des saisons entières avec régularité pour glaner aux yeux de tous les suiveurs du club caladois l'incompréhension permanente et ce commentaire collé à ses gants durant des années :"Mais que fait-il à ce niveau en CFA ?" Car Franc Laurent, occupa les buts caladois durant dix ans (2002-2012), d'abord comme second de Battin avant de s'installer, à l'été 2004 comme un titulaire qui gravirait les échelons, grimpant du CFA2 au CFA, multipliant les sorties comme d'autres poussent les miracles, les uns après les autres. A son endroit, on se souvient de ces mots de l'un de ses anciens coaches, Jean-Michel Picollet, en avril 2013 : "Quand on partait dans le Sud, les entraîneurs et les supporters adverses lui avaient donné le surnom de Jésus ! Il aurait mérité de passer professionnel. (…) Au FCVB, c'était difficile de sortir Jésus, tout simplement. Il parlait peu mais ses mots mettaient tout le groupe au garde-à-vous" Cela disait l'hommage, cela traduisait bien plus qu'une image.

Il était Jésus…

Franck Laurent, gardien très attaché aux siens, aura connu, dans sa carrière, un autre club, en signant à La Duchère jusqu'en juin 2015, avant que les rivaux éternels du club caladois ne parviennent en National. Homme de base du groupe du coach Karim Mokeddem, durant ces saisons-là, il raccrochera les gants à 32 ans, sans aucun regrets, à l'âge où pour certains portiers le déclin n'est pas acté. Il avait fait son chemin. Aux portes du monde professionnel. De ce cet univers qu'il avait frôlé en janvier 2010 avec le FCVB en tant que capitaine, en 16es de finale de la coupe de France face à l'ASSE des Matuidi et Payet (2-2 (3-1 tab) à Chouffet. Vendredi soir, à l'instant de retrouver le décor de ces années-là, le stade Armand Chouffet, peut-être qu'une partie de ces souvenirs reviendra à la surface. Les gardiens n'oublient rien.

Ralph NEPLAZ

Correspondant local de presse

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?