Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhône

Football/National : "On a parfois été trop impatients"

le - - Football

Football/National : "On a parfois été trop impatients"
Franck CHAPOLARD

Forcément déçu après cette première défaite, le coach caladois ne voulait rien reprocher à ses joueurs.

Alain, le penalty change vraiment le cours du match...

"Bien sûr. Déjà il est très généreux d'après ce que me disent les joueurs puisque Yann ne touche pas le Duchèrois. Et en plus ça conforte notre adversaire dans son plan de jeu qui était déjà très défensif. C'est cruel..."

Malgré tout, dans les 45 premières minutes, on vous a senti souvent obligé d'allonger, de jouer contre nature. Comment vous l'expliquez?

"On était impatients. Ce sont nos défenseurs les premiers relanceurs et trop souvent, ils se sont débarrassés des ballons. Peut être l'agacement du penalty... Mais on n'a pas assez cherché à faire courir l'adversaire. Non, on a abusé du jeu long sur Thomas Robinet en première mi-temps alors que ça n'est pas son style. Ça n'était pas la solution."

En deuxième mi-temps, vous étiez beaucoup mieux avec notamment un Timothée Taufflieb plus haut...

"Il jouait au même poste qu'en première mais c'est vrai qu'on l'a trouvé plus facilement parce qu'on était plus juste dans les sorties. Eux aussi ont laissé plus d'ouvertures et ça a profité à tout le milieu de terrain, Rémi et Max' également."

C'est quoi justement la recette face à une équipe avec un bloc aussi bas?

"Ne rien leur donner à manger. S'ils mènent au score, tu es mort. Mais pour ça, il faut être hyper concentrés, rigoureux, ne pas se précipiter... Ça n'est pas facile. Surtout quand on prend un penalty comme ça. Après je ne peux pas reprocher grand chose à mes joueurs. Que ça soit sur les efforts, l'investissement, le jeu qu'on a essayé de proposer... Il faut juste qu'on arrive à grandir là dessus parce que ce genre de scenario, on va le rencontrer plusieurs fois dans la saison."

Propos recueillis par Tony Fonteneau

Laurent Roussey, entraîneur de La Duchère

"Cette victoire fait du bien c'est certain. On progresse puisque ce soir on a réussi à stabiliser derrière et à marquer. Mais il y a encore beaucoup de travail. En deuxième mi-temps, on a notamment connu pas mal de difficultés pour ressortir proprement le ballon. Ça sera la prochaine étape. Il faudra être constant sur 90 minutes.

Concernant Villefranche, je ne me focalise pas sur les adversaires. Je suis surtout concentré sur ce qu'on produit. Après on avait quand même regardé ce qu'ils avaient fait jusque là. En première mi-temps, on a réussi à les faire jouer long et à aller vite dans la transition."

Salim Moizini, capitaine de Lyon La Duchère

"Notre plan de jeu était assez simple : mener au score, jouer en bloc et pousser l'adversaire à faire la faute pour qu'on puisse les prendre en contre. On l'a bien fait, on repart avec les trois points, sans prendre de but. C'est forcément positif."




Tony FONTENEAU
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Patriote Beaujolais Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer