AccueilSPORTSFCVBFootball/National : le FCVB tout en maîtrise

Football/National : le FCVB tout en maîtrise

Dominateur de Rodez un de ses voisins de National à Chouffet (succès 2-0), le FC Villefranche-Beaujolais a sans doute livré la prestation la plus aboutie de sa phase de préparation à une semaine de la reprise du championnat à Sannois-Saint-Gratien.
Football/National : le FCVB tout en maîtrise
FRANCK CHAPOLARD - Déjà précieux face à la réserve de l'ASSE mercredi à Chouffet, Lemb a ouvert le score face à Rodez ce vendredi.

SPORTSFCVB Publié le ,

Vendredi 27 juillet. A Villefranche, au stade Armand Chouffet, match amical. le FC Villefranche-Beaujolais bat Rodez 2-0 (2-0). Environ 500 spectateurs. Buteurs : Lemb (27') et Blanc (32', sp) pour le FCVB. Composition du FCVB : Sauvage, Martin, Gonzalez, Lacour, Pagerie, Borgniet, Mambu, Sergio, Benedick (Labeau, 75'), Lemb (Toko, 75'), Blanc (capitaine) Entraîneur : Alain Pochat.

Voilà un victoire qui, au stade des promesses, a vraiment donné matière à lire les progrès du groupe d'Alain Pochat au niveau technique et dans son organisation collective. Il y avait vraiment beaucoup à attendre de cette avant-dernière opposition amicale face à Rodez (ce samedi les Caladois se rendront à Chambéry poyr fermer la phase des matches amicaux) et assurément les enseignements de cette victoire du FCVB, tout en maîtrise, sont de nature à être optimiste à une semaine de l'ouverture de la saison de National à Sannois-Saint-Gratien.

Le match

Dans sa volonté de mettre en place l'équipe qui débutera le championnat, le coach basque du FCVB Alain Pochat a visiblement une idée précise de ce à quoi son onze de départ va ressembler dans une semaine à Sannois-Saint-Gratien si d'ici rien de fâcheux n'arrive à l'un de ses joueurs majeurs. Car ce vendredi, on était tout près de ce qui sera l'équipe type dans la composition alignée face à Rodez. Dès lors, la prestation caladoise, a été marquée par une grande discipline collective dans ce 4-4-2 qui est tout sauf une surprise pour les joueurs beaujolais. Très joueuse, l'équipe de Pochat a pris l'avantage au bout de la première demi-heure de jeu avec des réalisations marquées par une grande propreté dans les intentions offensives et les mouvements des attaquants qui disent le début d'une complicité. De la vivacité et de la précision dans les seize derniers mètres: le mode opératoire de la saison passée est toujours aussi efficace. Ainsi, l'ouverture du score de Lemb (27') survenait sur un centre de Mambu dont l'appel avait été lu idéalement par Sergio au milieu. L'ancien joueur marseillais a montré l'étendue de son potentiel, de sa clairvoyance technique au cœur du jeu. Sur le but du 2-0 (32', penalty de Blanc, son second de la semaine), Sergio avait lancé Benedick (bousculé par Desmas le portier du RAF) dans le dos de la défense de Rodez avec tout ce qu'il faut de justesse dans le timing et l'appel. Et cet avantage a connu ensuite une seconde période plus affirmée encore, seul le réalisme étant soudain moins prégnant en attaque. Le FCVB, dominateur dans la possession du ballon en a souvent fait quelque-chose d'intéressant. Benedick (65'), Blanc (88') ou Labeau un peu plus tôt, auraient pu aggraver le score. Mais dans l'ensemble, les Caladois avaient fait l'essentiel, en première période.

Les joueurs

On a vraiment senti, en quittant Chouffet, que ce FCVB-là avait déjà avancé dans on expression collective, ce ligne par ligne avec des leaders qui ne se cachent pas. Si la concurrence sera vive derrière, la paire axiale Gonzalez-Lacour a démontré cette semaine, une complicité qui sont une manière de sécuriser une arrière-garde qui possède en Sauvage un portier à l'autorité contagieuse. Au milieu, la vista de Sergio est à la hauteur de sa réputation. Sur les coups des deux buts caladois, l'ancien phocéen sait prendre le jeu à son compte avec une constance qui sont bien plus qu'une promesse. Offensivement, les joueurs de couloir, Benedick surtout, ont été tranchants et rigoureux dans le replacement tandis qu'en attaque la paire Blanc-Lemb est déjà en réussite. Les entrants (Toko, Labeau), en seconde période, ont été dans le ton du jour. Les places vont valoir chères cette saison dans toutes les lignes. Le signe d'un groupe dense.

Ralph Neplaz

Correspondant local de presse

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?